Trois-quarts des retraités estiment que leur retraite est insuffisante pour vivre correctement

Aujourd'hui, selon une étude* réalisée par le site Internet Terre des Seniors, les trois-quarts des retraités clament haut et fort que le montant de leur pension n'est pas suffisant pour vivre correctement au quotidien. Détails.





Hausse des prix du carburant, de l'énergie, de l'alimentaire... Les retraités ne s'en sortent plus !
Aujourd'hui, rappelons-le, le montant du minimum retraite s'élève à 713,12 euros par mois, ce qui est beaucoup moins que le seuil de pauvreté fixé lui, à 1.100 euros.
 
Alors que la réforme des retraites est devenue un des thèmes majeurs de la campagne présidentielle (source), la grogne monte du côté de nos aînés. Fini les "petits plaisirs" de tous les jours ; la priorité est de boucler les fins de mois ! Et avec la guerre en Ukraine, on peut craindre une forte inflation dans les mois à venir…
 
Si la revalorisation des pensions au 1er janvier 2022 était censée suivre l'inflation, force est de constater qu'elle n'est pas assez importante pour les seniors interrogés par ce site web.
 
Les paroles des retraités sont éloquentes :
 
« Je touche 784 euros alors que j'ai cotisé 42 ans, c'est honteux, heureusement que j'ai mes enfants » ; « La retraite ne nous permet pas de vivre correctement, plus de loisirs, tout ça après 44 ans de bons et loyaux services » ; « On meurt de faim alors que nous avons travaillé toute notre vie ! » ; « On travaille toute notre vie pour avoir une retraite de misère, et on a droit à rien une fois retraitée » ; « Plus de plaisirs ni de restaurant et faire très attention » ; « Il faut compter sou par sou et se priver de tout loisir » ; « Seul souci payer le loyer et finir le mois sans trop de découverts ! » ou encore, « Pas de plaisir car tout a augmenté, c'est extrêmement difficile ».
 
Pour les trois-quarts de ces retraités, il est hors de question de recommencer à travailler, même à temps partiel, pour mettre du beurre dans les épinards. Ce qui domine donc, selon ce site Internet, « c'est le sentiment d'injustice : après avoir cotisé et atteint l'âge de la retraite, ils voudraient pouvoir profiter de leurs vieux jours sereinement. Or, la réalité est toute autre... ».
 
*enquête réalisée sur les réseaux sociaux de ce site Internet

Article publié le 28/03/2022 à 03:00 | Lu 3369 fois