Trois conseils pour continuer à bien dormir en vieillissant

On le sait, en prenant de l’âge, le sommeil a tendance à se dégrader. Ce qui rend, bien évidemment, les nuits moins réparatrices. Afin de continuer à bien dormir en vieillissant, voici donc trois conseils d’Emma Milot et de et Marc Toutain, doctorants en sciences et techniques des activités physiques et sportives de l’Université de Caen Normandie.


Le rythme veille/sommeil s’avère essentiel pour le bien-être physique et psychique des êtres humains. Le sommeil joue notamment un rôle crucial dans la régénération cellulaire, le développement cérébral, l'immunité et la consolidation des souvenirs.
 
Notre sommeil se décompose en différentes phases : le sommeil lent léger, le sommeil lent profond et le sommeil paradoxal, chacun ayant un rôle spécifique dans la récupération et la préparation à la période de veille.
 
Avec l'âge, on le sait, la qualité de notre sommeil diminue... Les seniors et les personnes âgées peuvent connaître une fragmentation de leur sommeil, une réduction du temps de sommeil lent profond et des éveils nocturnes fréquents (notamment pour aller aux toilettes), ce qui rend le sommeil par conséquent, moins réparateur.
 
Or, il faut savoir que les problèmes de sommeil chez les seniors et les personnes âgées peuvent avoir des conséquences négatives sur la santé, y compris la somnolence diurne, des problèmes cognitifs, de l'anxiété, de la prise de poids et une réduction de la résistance immunitaire. Bref, rien de bon !
 
Plusieurs facteurs peuvent expliquer les problèmes de sommeil liés à l'âge, notamment des problèmes de santé, des changements émotionnels, le mode de vie, la désynchronisation de l'horloge biologique et la diminution de l'activité physique.

Les conseils pour y remédier :

La luminothérapie

La luminothérapie est une approche non médicamenteuse pour améliorer la qualité du sommeil des personnes âgées. Elle utilise la lumière naturelle ou artificielle pour réguler les rythmes circadiens, améliorer l'humeur et les performances cognitives.
 
L'exposition à la lumière du soleil pendant au moins une demi-heure le matin chaque jour est recommandée pour améliorer le rythme veille/sommeil et réduire les symptômes de la dépression.

 
L'activité physique

L'activité physique a également un impact positif sur le sommeil des personnes âgées en renforçant la régularité des rythmes veille/sommeil, en augmentant le sommeil lent profond (le plus récupérateur) et en réduisant le nombre d’éveil au cours de la nuit et l'anxiété.
 
Une activité physique aérobie modérée est recommandée par l'Organisation mondiale de la Santé pour les personnes âgées, consistant en 150 à 300 minutes d'exercice par semaine.

 
Des thérapies non médicamenteuses

Des thérapies non médicamenteuses en cours de développement, telles que la stimulation vestibulaire, pourraient également apporter des améliorations au sommeil des personnes âgées.
 
En effet, cette approche, qui consiste à stimuler le système vestibulaire de manière artificielle, a montré des effets bénéfiques sur l'équilibre, l'humeur, et le sommeil.
 
En cas de problèmes de sommeil persistants, il est recommandé de consulter un médecin qui pourra évaluer d'autres approches thérapeutiques, telles que la psychothérapie, ou envisager des analyses pour détecter d'éventuelles pathologies.

Publié le 08/11/2023 à 01:00 | Lu 4267 fois