Sommaire
Article publié le 28/04/2020 à 03:58 | Lu 2557 fois

Tanita : la bioimpédance pour éviter la sarcopénie




Pas forcément facile de maintenir son activité physique à la maison depuis le début du confinement… Surtout si l’on vit dans un petit appartement. Pourtant, il est recommandé de ne pas trop réduire ses activités physiques quotidiennes afin d’éviter la fonte musculaire. Dans ce contexte, un analyseur de composition corporelle peut s’avérer intéressant pour constater ses changements physiques depuis sa salle de bain.


Voici donc des « balances » qui s’adressent principalement aux sportifs mais qui peuvent s’avérer utiles, également, pour les seniors autonomes qui souhaitent se maintenir en forme.
 
En effet, ces impédancemètres Tanita sont dotés d’un analyseur de composition corporelle qui permet de constater des changements physiques, et notamment, des pertes de masses musculaires (la fameuse sarcopénie).
 
Pour rappel, le muscle est l'organe qui dépense la plus grande quantité d'énergie pour assurer les fonctions vitales (battements du cœur, respiration, motricité...) et il représente environ 40% de la masse corporelle totale.
 
Toutefois, au cours du vieillissement, une perte de la masse et de la force des muscles survient chez une grande majorité des individus, pouvant entraîner invalidité et dépendance. C'est ce que l'on appelle la sarcopénie.
 
La sarcopénie est définie par une perte progressive et généralisée de la masse, de la force et de la qualité de l'ensemble de la musculature dès l'âge de 50 ans, pouvant conduire à terme, à une diminution supérieure à 30% de la masse musculaire initiale.
 
Ses conséquences sont nombreuses : augmentation du risque de chutes (première cause de décès liée à une blessure chez les plus de 65 ans), augmentation de la durée d'hospitalisation, des risques infectieux, de la dépendance des personnes touchées...
 
Dans ce contexte, on comprend donc l’intérêt de ces impédancemètres qui permettent d’accéder à l'ensemble de sa composition corporelle, essentielle pour constater son évolution au fil du temps !
 
« L'analyse corporelle médicale, accessible, via la technologie intégrée dans chaque balance, permet à tous les utilisateurs de voir s'ils ont gagné ou perdu en masse musculaire ou graisseuse » assure le fabricant.
 
Comment cela fonctionne-t-il ? Grâce à la bioimpédance qui consiste à envoyer un signal électrique faible et inoffensif dans le corps. Ce signal traverse l’eau retenue dans les tissus musculaires hydratés et rencontre une résistance lorsqu’il passe à travers des tissus graisseux. Cette résistance (appelée « impédance ») est analysée et calcule la composition corporelle d’un individu en fonction de son sexe, de sa taille et de son âge.
 
Ces « balances » (véritables indicateurs de notre santé intérieure) donnent accès à de nombreuses données comme le taux d'hydratation, la graisse viscérale, la masse osseuse, la qualité de la masse musculaire, l'âge et le taux métabolique de base (calories brûlées au repos).
 
La société japonaise Tanita, peu connue en France, est spécialisée dans les technologies relatives à la santé depuis 70 ans. A partir d’une cinquantaine d’euros pour le modèle d’entrée de gamme (en photo ci-dessus).