Suisse : plus de la moitié des plus de 75 ans surfe sur le web

Selon l’Office fédéral de la statistique (OFS), cette année, la quasi-totalité de la population utilise Internet en Suisse et plus de la moitié des seniors de 75 ans et plus y recourt quotidiennement. La comparaison avec les résultats de 2019 montre que l’accélération de la numérisation n’est évidente que pour certaines activités spécifiques, notamment la cyberadministration.





Si la quasi-totalité (96%) de la population étudiée utilise Internet, l’âge reste un facteur important... Ainsi, selon l’OFS, avant 45 ans, plus de 90% de la population surfe sur le web plusieurs fois par jour.
 
En revanche, la fréquence d’utilisation se réduit progressivement avec l’âge, même si de nos jours, les seniors sont de plus en plus présents en ligne : de fait, plus de la moitié des 75 ans et plus utilise quotidiennement Internet (53%) de même que les trois quarts des 65-74 ans (76%).
 
Entre 2019 et 2021, l’évolution des activités en ligne montre une image contrastée, conséquence de la situation particulière de la pandémie. Ainsi, les activités online concernant la santé augmentent très fortement vs les années précédentes.
 
Certaines activités comme téléphoner ou faire des vidéoconférences, utiliser des messageries instantanées, télécharger ou écouter de la musique progressent également vigoureusement (de plus de 5 points de pourcentage), tandis l’utilisation de services de voyages ou d’hébergement (forcément, se déplacer est devenu difficile de nos jours) subit une grosse chute, passant de 60% à 45% !  
 
L’OFS constate également, sans trop de surprise d’ailleurs, une hausse de l’utilisation de services administratifs en ligne (il en est de même en France) au cours des douze derniers mois : si la hausse générale des utilisateurs (passant de 71% à 80%) est déjà remarquable, celles qui ont rempli des formulaires en ligne est considérable : de 43% à 68% de la population !

Autre point : le nombre de e-consommateurs (au moins un achat en ligne au cours des 3 derniers mois) a légèrement baissé entre 2019 et 2021, passant de 4,9 à 4,7 millions de personnes. La fréquence des achats évolue peu… Ce résultat surprenant est lié à la pandémie qui entraine une chute importante de produits phares du e-commerce comme les billets d’avion, les séjours de vacances, billets de manifestations sportives ou culturelles, etc.
 
En parallèle, une mutation se manifeste dans les moyens de paiement utilisés. Tandis que la proportion des e-consommateurs réglant leurs achats avec une application sur smartphone bondit de 14% à 34%, la proportion des utilisateurs de carte de crédit chute de 66% à 57%.
 
L’utilisation massive du web entraine forcément une hausse de la diffusion des données personnelles et donc, des risques pour la vie privée ! De 75% en 2017 (dernière année étudiée pour ce thème), le pourcentage de la population déclarant avoir mis en ligne des informations personnelles passe à 85% en 2021. Cependant, une partie non négligeable des internautes (et notamment les plus âgés) n’a pas toujours bien conscience de la problématique liée aux données personnelles…

Article publié le 20/12/2021 à 02:52 | Lu 4072 fois