Sommaire
Article publié le 27/04/2022 à 01:00 | Lu 1809 fois

Soeur André, 118 ans : la nouvelle doyenne de l'Humanité est Française




Suite à l’annonce du décès de la Japonaise Kane Tanaka le 19 avril 2022 à l'âge de 119 ans, Soeur André, une religieuse française de 118 ans, déjà doyenne de France est devenue la nouvelle doyenne "connue" de l'Humanité.


Avant d’aller plus loin, rappelons que Kane Tanaka était considérée comme étant la doyenne connue de l'Humanité par le livre Guinness des records et la base internationale sur la longévité (International database of Longevity, IDL). Elle est morte le 19 avril dernier ont annoncé les autorités japonaises quelques jours plus tard.
 
C’est donc Soeur André*, née Lucile Randon le 11 février 1904 à Alès -avec un "état civil vérifié"- qui devient la doyenne connue de l’Humanité. La femme la plus âgée au monde (devant une Polonaise de 115 ans) avec ses 118 printemps au compteur. Elle vit actuellement à Toulon dans le Var dans l’EHPAD Sainte Catherine Labouré.
 
Issue d'une famille protestante non pratiquante, soeur André a été gouvernante avant de rentrer tardivement dans les ordres, au sein de la compagnie des Filles de la Charité. Elle a travaillé jusqu'à la fin des années 1970 et passé ensuite trente ans dans une maison de retraite en Savoie avant d'arriver dans l'établissement toulonnais.
 
Rappelons qu’à la mi-janvier 2021, la supercentenaire avait été testée positive au Covid-19. Après être restée des semaines isolées, la super-centennaire (c’est ainsi que l’on nomme les personnes âgées de plus de 110 ans) qui souffrait de symptômes légers, avait pu retrouver sa « liberté » et revoir sa fille…
 
Aujourd’hui toutefois, la vieille dame est fatiguée, lasse de tout : « Je ne peux plus les supporter, les invités, je suis moins aimable » expliquait récemment la religieuse à l'AFP lors d'une enquête sur ces supercentenaires. « J'étais toujours admirée pour ma sagesse et mon intelligence, et maintenant on se moque de moi parce que je suis réfractaire ».
 
Le record de longévité absolu reste cependant détenu par la Française Jeanne Calment disparue en 1997 à l'âge de 122 ans et 164 jours. Le Japonais Jiroemon Kimura, mort en juin 2013 à 116 ans détient quant à lui, le record de longévité masculine.
 
*écrit au masculin en hommage à l’un de ses trois frères.