Sommaire
Article publié le 21/02/2022 à 01:52 | Lu 2501 fois

Singapour : 360 arrêts de bus transformés pour être accessibles aux seniors




Dans un récent article du grand quotidien singapourien The Straits Times, on apprend que 360 arrêts de bus de cette ville-état du sud-est asiatique vont être transformés afin d’être plus accessibles aux personnes âgées.


D’une manière générale, la ville-état de Singapour, qui se trouve à l’extrême pointe de la Malaisie, est plutôt bien lotie en matière d’accessibilité -barrier-free ou senior-friendly.
 
La plupart des trottoirs sont dotés d’accès aux chaises roulantes (pratiques également pour ceux qui trainent une valise ou pour les poussettes), les escaliers sont souvent doublés d’une rampe pour les fauteuils de personnes handicapées, les marquages au sol pour les aveugles sont omniprésents dans les gares, les feux rouges sont équipés de signaux sonores pour les malvoyants et les personnes âgées et les toilettes pour handicapés sont aussi très nombreuses.
 
Mais comme souvent, cela n’est pas encore suffisant. Surtout lorsque le nombre de personnes âgées augment au sein de la communauté, ce qui est le cas à Singapour comme dans de nombreux pays du monde…
 
Dans cet esprit, le ministre de transports de Singapour (7 millions d’habitants), Chee Hong Tat, vient d’annoncer que 360 arrêts de bus allaient être transformés afin de devenir accessibles aux seniors. Sur les 5.000 arrêts répertoriés, 117 sont considérés comme prioritaires.
 
Pour ceux-là, les travaux ont d’ores et déjà commencé et devraient être terminés fin 2022 -en principe, les choses ne trainent pas à Singapour… L’ensemble des travaux devraient être terminés d’ici à 2025.
 
Dans la pratique, il s’agit de retirer les marches, d’ajuster la hauteur des trottoirs, d’installer plus de sièges et d’améliorer l’éclairage des arrêts de bus. Ce démarche s’inscrit dans une optique plus large puisque les nouveaux autobus sont également plus « seniors-friendly ».
 
La RATP pourrait s’en inspirer, mais ceci est une autre histoire.