Sommaire
Article publié le 07/02/2019 à 01:00 | Lu 885 fois

Silver Surfer 2019 : Lifebloom, lauréat du Prix de l'expérimentation

Le projet Lifebloom agit aujourd'hui pour accélérer la transition vers la marche universelle de demain.
Comment ? En associant la kinésithérapie à l’ingénierie et en combinant les technologies numériques, mécaniques et médicales… A terme, il s’agit de rendre la marche en toute sécurité aux personnes à mobilité réduite et aux personnes âgées dépendantes. Cette solution a reçu le Prix de l’expérimentation et le Prix Seas 2 Grow.


Dans la pratique, la solution proposée par cette start-up assiste les utilisateurs dans leurs déplacements au quotidien afin qu’ils puissent rester acteurs de leur vie.
 
Dans le cadre de l’appel à projet Silver Surfer 4.0, de grands travaux ont été lancés sur l’aspect
numérique pour étudier l’intérêt de compléter la proposition de valeur en y intégrant le suivi de
paramètres médicaux essentiels au parcours rééducatif.
 
Ces indicateurs étant aujourd’hui mesurés à partir d’outils imprécis ou peu utilisés par leur complexité d’implémentation et leur coût.
 
Pour le patient ayant un trouble de la marche, l’utilisation d’une méthode de monitoring de la marche
« off-the-shelf » comme le podomètre ne peut être envisagée... En revanche, les technologies qui les
composent peuvent être utilisées.
 
Sur la base d’un cahier des charges défini par Lifebloom, les étudiants de la formation d’ingénieur
lilloise Adimaker du groupe Yncréa ont relevé le challenge « 100 jours Silver Surfer » de novembre
2018 à janvier 2019.
 
L’objectif était double :
• Développer avec les étudiants une preuve de concept (POC) permettant de monitorer les
paramètres médicaux souhaités ;
• Etudier la faisabilité du développement d’un produit commercial à partir de ce POC en
identifiant l’ensemble des barrières à la création et comment celles-ci peuvent être
surmontées.
 
Ces barrières étant :
• Juridiques (données personnelles & médicales) ;
• D’usage (intuitif, minimaliste, ergonomique, autonome) ;
• Commerciales (prix pertinent par rapport à la valeur ajoutée apportée) ;
• Techniques (POC transformable en produit fiable et industrialisable) ;
• Normatives.

Ce projet obtient un accès à une expérimentation auprès des partenaires de l’appel à projets Silver Surfer – CARSAT Nord-Picardie, Vie Active, Groupe SOS – pour tester son produit auprès d’utilisateurs finaux. Il accède également à l’accélérateur AgeTech dans le cadre du projet européen Interreg SEAS 2 Grow, lui offrant un accompagnement au développement du projet, une expérimentation, des tests, des phases de co-création, un accompagnement réglementaire et un accès au marché.

Lancé pour la première fois en septembre 2015 par Eurasanté et après quatre éditions, l’appel à projets Silver Surfer se positionne comme l’initiative référente en région Hauts-de-France pour soutenir l’innovation santé en Silver Economie dans un objectif : contribuer à la prévention santé et au soin des seniors.
 
L’originalité de l’appel à projet Silver Surfer est d’associer des utilisateurs finaux dans le processus de conception de projets répondant aux besoins des personnes âges et/ou en situation de handicap. Son principe : stimuler l’écosystème des associations, entreprises, laboratoires de recherche et start-ups e-santé des Hauts-de-France en les incitant à proposer des innovations répondant aux enjeux du vieillissement tout en s’appuyant sur les nouvelles technologies.
 
« En quatre éditions, 65 dossiers reçus et 31 preuves de concept financées, Silver Surfer s’est imposé en Région Hauts-de-France comme un outil incontournable pour le financement de l’innovation en Silver Economie », explique Etienne Vervaecke, Directeur Général d’Eurasanté.





Dans la même rubrique :
< >