Sommaire
Article publié le 29/08/2022 à 08:24 | Lu 6809 fois

Selon l'étude Alight, les salariés européens seraient méfiants dans leur système de retraite




Une nouvelle étude* réalisée par Alight Solutions, l'un des principaux fournisseurs de solutions numériques intégrées, en collaboration avec l'Université de Grenade, a révélé qu'un travailleur sur quatre (27 %) en Europe n'était pas convaincu de pouvoir bénéficier d'une pension à la retraite. En outre, près de deux tiers d'entre eux pensent que leur pension ne sera pas suffisante, ce qui entraînera une baisse de leur niveau de vie.


La plupart des salariés européens manquent de confiance et de compréhension à l'égard de leur système de retraite public selon Alight.
 
Sans trop de surprise, tous ces employés tiennent à ce que leurs pensions soient prêtes lorsqu'ils prendront leur retraite, mais en réalité, peu d'entre eux pensent que cela deviendra une réalité !
 
C'est en Italie (38%) que le manque de confiance dans les pensions de l'État est le plus marqué, suivie de l'Allemagne (32%), de l'Espagne (30%), du Royaume-Uni (25%) et de la France (24%). Les salariés néerlandais affichent quant à eux, la plus grande confiance, mais cela tient aussi au fait qu'ils ont la meilleure compréhension de leurs systèmes de retraite.
 
Toutefois, l'étude a révélé que les niveaux de confiance différaient selon les pays en fonction de facteurs tels que la génération et le sexe. Les baby-boomers (nés entre 1946 et 1964) ont la plus grande
confiance dans les systèmes de pension nationaux, probablement en raison de la proximité de la date de leur départ à la retraite.
 
En revanche, pour la génération Z (née après 1996), l'incertitude s’avère beaucoup plus grande, ce qui explique en partie pourquoi elle a le plus faible niveau de confiance parmi toutes les générations ! Ceci étant, la retraite est encore loin pour eux.
 
Quel que soit le sexe, les hommes enregistrent des valeurs moyennes plus élevées pour tous les aspects
de l'Indice*, ce qui suggère que les hommes ont davantage confiance dans les systèmes de retraite
nationaux et sont plus intéressés par les régimes de retraite d'entreprise que les femmes.
 
Les salariés européens se tournent vers leur employeur pour obtenir de l'aide et des conseils en
matière de retraite. Plus de la moitié savent qu'ils doivent verser des cotisations supplémentaires, mais
ils n'en ont pas les moyens ou ne savent pas où investir.
 
Par ailleurs, 52% des personnes interrogées indiquent qu'elles seraient intéressées par le fait de travailler pour des entreprises qui peuvent leur offrir des conseils professionnels sur la manière de mieux gérer leurs plans de pension.
 
Les salariés britanniques sont les plus intéressés par les cotisations de retraite versées par l'employeur et les conseils sur la gestion de l'épargne-retraite. Ce résultat n'est pas surprenant quand on sait que 47% des sondés reçoivent déjà des cotisations de retraite supplémentaires de la part de leur entreprise. À l'inverse, l'Espagne affiche la valeur la plus faible pour cet indicateur.
 
« Notre paysage économique et notre main-d'œuvre sont en constante évolution, et il en va de même
pour notre approche visant à offrir une expérience moderne aux employés, qui couvre tous les besoins.
À mesure que notre population vieillit, les employeurs ne peuvent se passer d'un régime à prestations
définies qui met l'accent sur l'aide à la retraite. Cela aide considérablement les travailleurs à économiser du temps et de l'argent, à investir et à planifier plus intelligemment
 » indique à cette occasion Luca Saracino, responsable de la croissance internationale chez Alight International.
 
« Il est nécessaire de concevoir les politiques adéquates et inclusives et de fournir des informations actualisées et des outils avisés qui donnent à vos employés la confiance nécessaire pour prendre leur retraite. De telles initiatives permettront non seulement d'attirer et de retenir les talents, mais aussi de renforcer l'importance de la planification de la retraite ».
 
*L'Indice de perception de la retraite Alight, réalisé entre février et mars 2022 en collaboration avec
l'Université de Grenade, mesure les perceptions des employés sur la retraite à travers trois domaines : la confiance dans le système de retraite national, l'intérêt actuel pour les plans de retraite et l'intérêt futur pour les plans de retraite. Au total, 2 409 salariés européens ont participé à l'étude, avec une répartition presque équitable entre les hommes et les femmes, et entre les six pays européens : Allemagne, Royaume-Uni, France, Italie, Espagne et Pays-Bas.
 





ARTICLES LES +