Sommaire
Article publié le 04/05/2021 à 10:46 | Lu 2144 fois

Rendez-vous prévention jeune retraité : près de 20% des invités ont bénéficié d'un entretien




La MSA a lancé au mois de juillet 2020, les rendez-vous prévention jeune retraité pour mieux préserver l'autonomie et retarder l'entrée dans la dépendance de ses assurés. Ce dispositif s'adresse aux jeunes retraités les plus vulnérables et les plus éloignés du parcours de soins.


En 2020, selon le communiqué de l’assureur, 11.000 adhérents du régime agricole, retraités depuis 6 à 18 mois et présentant un ou plusieurs critères de fragilités sociaux ou sanitaires, ont été invités à participer à ces rendez-vous de prévention « jeune retraité ».
 
Et au sein des personnes invitées, près de 20% ont bénéficié d'un entretien motivationnel organisé en présentiel ou par téléphone.
 
Pour rappel, ce dispositif a été lancé l’été dernier, au mois de juillet 2020 sur six caisses de MSA, puis généralisé sur l'ensemble du territoire à partir du mois de septembre 2020. En plein contexte de pandémie…
 
Le profil de ces participants montre qu'ils sont majoritairement de jeunes seniors (73% ont entre 60 et 64 ans), des anciens salariés agricoles (66% contre 34% d'exploitants retraités) et des hommes (64% contre 36% de femmes).
 
Dans la pratique, les ressortissants du régime agricole ont été contactés directement par téléphone afin de leur proposer le dispositif qui comprend deux étapes principales :
• un entretien avec un infirmier qui identifie les besoins de l'adhérent pour préparer la consultation chez le médecin généraliste qui pourra prescrire des soins ou des actions de prévention (bilan bucco-dentaire, consultation avec un diététicien, action d'éducation thérapeutique du patient, etc.).
• un temps de repérage de la fragilité sociale et une orientation vers les services d'action sanitaire et sociale de la MSA sont également réalisés.
 
A l'issue des entretiens, les premiers résultats montrent que plus du tiers (35%) des participants a bénéficié d'une consultation de prévention chez un médecin généraliste prise en charge par la MSA. Et les trois-quarts (76%) des personnes orientées vers les services sociaux n'étaient pas connues.
 
En cas de besoin social identifié, les adhérents de la MSA sont orientés vers les aides et les dispositifs les mieux adaptés à leur situation : accès aux droits, actions collectives seniors ou prise en charge par un partenaire extérieur.
 
En cas de fragilité sociale, ils peuvent également apporter leur aide, leur écoute en toute confiance et confidentialité, ainsi qu'un soutien. 41 % des assurés orientés vers les services sociaux ont bénéficié d'une évaluation individuelle avec un travailleur social. 76 % des personnes n'étaient pas connues des services de l'action sanitaire et sociale de la MSA.