Sommaire
Article publié le 14/05/2020 à 08:23 | Lu 2140 fois

Quelles sont les maladies de la peau les fréquentes avec l'âge ?




Erysipèle, zona, mycose ou carcinomes, etc. Si vous vous posez des questions sur les différentes maladies de la peau les plus fréquentes avec l’âge apprenez-en plus à ce sujet dans cet article récapitulatif.


Les maladies de la peau les plus fréquentes avec l’âge
Avec la science actuelle, il est bien évidemment possible d’établir une liste des maladies de la peau les plus fréquentes qui peuvent survenir avec l’âge, en vieillissant...
 
Pour rappel, on sait que la peau, extrêmement sensible, est le plus grand organe du corps et notre première barrière contre les agressions extérieures(chocs, pollution, microbes, ultraviolets…). Une véritable interface avec le monde qui nous entoure.
 
Bien hydratée et en bonne santé, elle protège le reste de notre corps des rayonnements solaires, de la pollution et des différents germes pathogènes ; mais elle permet aussi de réguler notre température et synthétise la vitamine D par exemple.
 
Si, pendant l’adolescence, la recherche d’un traitement acné efficace est en général la priorité des jeunes, avec l’âge, notre peau se déshydrate et commence à montrer des signes de fatigue, de faiblesse et d’affaissement. Elle perd en volume, s’affine et s’assèche.
 
Découvrez donc ci-après les différentes maladies de la peau qui peuvent se développer avec l’âge.
 
Les cancers de la peau
D’une manière générale et à juste titre, les cancers font partie des maladies les plus redoutées par les Français. Et parmi les différents types, les cancers de la peau qui se répartissent en deux grandes catégories : les non-mélanomes et les mélanomes.
 
Sachant que l’exposition aux rayons ultraviolets du soleil reste la principale cause de ces cancers. Si toutes les parties du corps généralement exposées aux rayons de Râ sont plus à risque, comme le visage, le cou, les bras, etc., il faut savoir qu’un cancer de la peau peut se former à des endroits moins exposés.
 
Les non-mélanomes : ce sont les carcinomes. Ce terme désigne les tumeurs malignes d’origine épithéliale. Il faut savoir que les carcinomes basocellulaires et les spinocellulaires sont les deux plus fréquents et qu’ils surviennent généralement chez les plus de 50 ans.
 
Le carcinome basocellulaire constitue à lui seul environ 90% des cancers de la peau. Si le carcinome est le plus courant des cancers de la peau, on en parle cependant relativement peu, car il entraine rarement des issues fatales..
 
Les mélanomes : c’est le nom que l’on donne aux tumeurs malignes qui se forment dans les mélanocytes. Sachant que tous les mélanomes sont malins, contrairement à ce que l’on a pensé pendant des années.
 
Ces tumeurs peuvent survenir à tout âge et peuvent progresser rapidement, se métastaser vers d’autres organes. On estime qu’elles sont responsables des trois-quarts des décès causés par un cancer de la peau et que plus on avance en âge, plus les risques d’être atteint d’un tel cancer sont importants (notamment après 65 ans).

Toutefois, comme de nombreux cancers, pris à temps, ils peuvent être soignés avec succès. D’où l’importance de rester vigilant et de faire attention à sa peau après 50 ans.

Par exemple, le site www.soigne-ta-peau.com  est une source d’informations très fournie sur les différentes  affections de la peau. Pour en savoir plus sur le sujet et bénéficier d’un éclairage pertinent afin de les prévenir, il constitue une excellente référence.
 
Les zonas
Les zonas font aussi partie des maladies de la peau plus fréquentes avec l’âge. Les personnes ayant souffert de la varicelle y sont particulièrement exposées ; en effet, un zona est une dermatose due à une réactivation du virus VZV.
 
Cette réactivation peut être due à l’affaiblissement du système immunitaire en raison de l’âge. Avec , l’âge, le risque infectieux augmente et, avec lui, le risque de développer une maladie infectieuse grave. L’immunosénescence se définit comme le déclin du système immunitaire et de sa fonction en relation avec l’âge. Elle se traduit par une moindre résistance aux agressions et finalement, une susceptibilité accrue du senior aux maladies infectieuses.
 
Les principales manifestations du zona sont des éruptions douloureuses sur la peau, situées au niveau d’un ganglion nerveux ou d’un nerf.
 
Les parties du corps les plus affectées sont le visage et le thorax (parfois même les yeux). Il arrive aussi que la douleur provoquée par cette dermatose subsiste après la disparition des lésions : il s’agit d’une névralgie post-zona dont l’occurrence est plus élevée chez les personnes les plus âgées.
 
L'érysipèle
L’érysipèle est une dermatose plutôt fréquente, d’origine bactérienne et très contagieuse. La bactérie qui en est à l’origine est de la famille des streptocoques. Elle pénètre dans l’organisme par une zone fragilisée de la peau, notamment des plaies, une piqure d’insecte ou toute autre lésion.
 
L’érysipèle est une des maladies de la peau qui peut survenir avec l’âge, notamment chez les plus de 40 ans. Elle se manifeste par des fièvres élevées, des frissons et une plaque luisante rouge, enflée et douloureuse sur la peau.
 
Les ganglions situés dans la zone touchée ont tendance à gonfler et les parties du corps les plus affectées sont les membres inférieurs.
 
Les mycoses cutanées
Les mycoses cutanées sont des infections de la peau dues à des champignons microscopiques dont le plus répandu est le Candida albicans. Pour plus de détails sur les causes de cette affection, cliquez ici.

Les mycoses se développent particulièrement dans les replis de la peau, au niveau des organes génitaux, sur les pieds et même au niveau des ongles ; d’une manière générale, les zones chaudes et humides y sont propices.
 
Leur apparition est favorisée par plusieurs facteurs comme la chaleur humide, une transpiration excessive ou encore, une mauvaise hygiène de vie. Les premiers signes sont notamment des tâches rouges sur la zone de la peau lésée. Cette partie de la peau devient ensuite grise blanchâtre et se met à peler.
 
En cas de doute, il est important de consulter un dermatologue pour une prise en charge rapide. Ne pas attendre trop longtemps avant de prendre l’avis d’un spécialiste des maladies de la peau, peut s’avérer crucial et vous éviter des conséquences plus graves.