Protection des animaux de compagnie : déploiement d'une stratégie nationale visant à rehausser leurs conditions de vie

Pour améliorer la qualité de vie de nos amis à quatre pattes, il est essentiel de reconnaître les responsabilités inhérentes à leur accueil dans nos foyers. Le 22 mai 2024, un dispositif national dédié à la promotion du bien-être de ces compagnons a vu le jour. Ce dernier souligne plusieurs problématiques cruciales : combattre le fléau des abandons, prévenir les actes de cruauté à leur égard et optimiser la prise en charge des chiens et chats errants.


L'initiative gouvernementale visant à améliorer la condition des animaux domestiques vise essentiellement à sensibiliser la population sur l'importance et les implications d'accueillir un animal au sein d'un domicile.

Dans ce cadre, un parcours éducatif autour de l'adoption responsable a été élaboré, incluant des mesures législatives mises à jour.

Depuis octobre 2022, il est impératif de parapher un « certificat d’engagement et de connaissance » lors de l'adoption d'un compagnon à quatre pattes (chiens, chats, lapins...).

Ce document détaille, selon l'espèce choisie :
 
  • les nécessités vitales, comportementales et sanitaires de l'animal ;
  • les impératifs d'identification, contribuant à réduire les cas d'abandon ;
  • les répercussions économiques et pratiques liées à l'entretien de l'animal (achat de provisions, organisation de la garde pendant vos absences, espace adéquat pour son épanouissement, soins vétérinaires...).
La consultation de ce certificat vise à prévenir les achats d'animaux sur un coup de tête. Il a pour but de vous éclairer sur :
 
  • les besoins spécifiques de l'animal que vous envisagez d'adopter ;
  • l'organisation de la garde de l'animal pendant vos congés, avec différentes alternatives disponibles, devant être préparées bien avant votre départ en vacances.

Comment réagir si vous êtes témoin de mauvais traitements envers un animal ?

Il est important de souligner que la loi du 30 novembre 2021 contre la maltraitance animale stipule que les élèves des écoles primaires jusqu'aux lycées bénéficient de cours visant à inculquer le respect des animaux domestiques, les reconnaissant comme étant sensibles et cherchant à prévenir toute forme de maltraitance.


Bon à savoir

Si vous êtes confronté à une situation de maltraitance envers un animal, le plan préconise l'utilisation de la plateforme numérique Ma sécurité pour alerter les autorités. Vous pouvez y signaler :
 
  • la privation de nourriture ou d'eau ;
  • un acte d'abandon ;
  • l'emploi de méthodes pouvant engendrer des lésions ou des douleurs à l'animal.
Dans le cadre de ce dispositif, il est prévu d'établir une définition précise de l'abandon et de la maltraitance animale, afin de mieux comprendre ces phénomènes en France et de déterminer, par exemple, si céder son animal peut être assimilé à un abandon.

Une définition de l'errance des chiens et chats est également en discussion pour développer des indicateurs fiables.

Si vous rencontrez un animal seul et en détresse, assurez-vous d'abord de ne pas risquer de vous faire mordre ou d'augmenter son stress. Puis, vous pouvez contacter :
 
  • la mairie ou la police municipale de la localité ;
  • le refuge animalier le plus proche ;
  • le personnel d'une station-service ou d'une société d'autoroute en relation avec les services municipaux ;
  • l’I-CAD au 09 77 40 30 77, ou faire une déclaration en ligne d'animal trouvé.
Alternativement, amener l'animal chez un vétérinaire est également une option.

Source

Publié le 04/06/2024 à 01:00 | Lu 844 fois