Sommaire
Article publié le 27/04/2018 à 01:00 | Lu 1073 fois

Picpoul de Pinet : le blanc du Languedoc

A une encablure de l’étang de Thau et de ses huîtres, le Picpoul de Pinet semble avoir été créé pour la consommation des fruits de mer locaux. AOP du Languedoc, le Picpoul de Pinet ne jouit pas en France d’une reconnaissance nationale et les deux-tiers de ses ventes se font à l’exportation dont le tiers au Royaume-Uni.


Reconnaissable à sa bouteille spécifique où figure en relief les vagues de la Méditerranée, la croix du Languedoc et la mention Picpoul de Pinet, ce vin  blanc du midi est issu du cépage autochtone le Picpoul.
 
Cépage ancien qui a longtemps été utilisé comme fournisseur de matière première dans d’autres productions. Notamment dans l’élaboration de vermouth ou de copie de vins doux, le Picpoul bénéficiait du port de Sète, voisin qui a longtemps été ouvert à de nombreux commerces de vin.
 
Après avoir produit des vins liquoreux durant des décennies, il faut patienter jusqu’au début du vingtième siècle pour que ce vignoble local entame une nouvelle orientation. Il faut néanmoins attendre l’AOC de 1985 pour que le Picpoul de Pinet sorte de sa confidentialité.

La conjugaison du tourisme du Cap-d’Agde n’y est pas étrangère, tout comme le goût des touristes pour les huîtres de Bouzigues. Une AOC qui sauve un cépage ancien d’une disparition programmée.
 
Aujourd’hui, le Picpoul de Pinet, c’est huit millions de bouteilles par an, vingt-quatre caves particulières et quatre caves coopératives qui sont réparties sur le territoire de six communes. Cela représente 1.500 ha autour du bassin de Thau dont 1.000 ha engagés dans un processus de développement durable, certains vins étant déjà produits en « bio » ou en culture raisonnée.
 
Acidulé et citronné, le Picpoul offre une vivacité en bouche qui en fait l’accompagnateur parfait des plateaux de fruits de mer, la salinité des huîtres de Bouzigues ou de poissons grillés. Une fraîcheur d’agrumes atypique avec souvent un bel équilibre est la caractéristique de ces blancs du Languedoc.
 
Joël Chassaing-Cuvillier   






Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Août 2018 - 02:00 Septembre et les Foires aux vins