Sommaire
Article publié le 07/02/2019 à 02:45 | Lu 1718 fois

Phishing : les baby-boomers mieux informés que les millenials !

Dans la 5e édition de leur rapport « State of The Phish », les experts de Proofpoint ont réalisé une étude issue de l'analyse de plus d'un milliard d'e-mails par jour et sont arrivés à la conclusion que les baby-boomers maîtrisaient bien mieux que tous les autres groupes d'âge les questions liées au phishing et au ransomware…


On considère souvent les silver-surfers (les internautes seniors) comme étant des proies faciles sur le web, notamment en matière d’arnaques de type phishing ou autre. Pourtant, cette nouvelle étude semble bel et bien démontrée le contraire.
 
De fait, cette analyse montre -entre autre- des disparités étonnantes selon les groupes d'âge : ainsi, les millennials (ceux nés entre 1980 et 2000) accusent un retard dans la compréhension du phishing et des logiciels de rançon, face aux baby-boomers, qui eux, seraient plus avertis !
 
De toute évidence, selon ces spécialistes, les natifs du numérique seraient plus cyberphiles que leurs prédécesseurs. Entourés de technologie et d'applications dès le plus jeune âge, ils auraient une plus grande facilité d’utilisation. Mais malheureusement, cette aisance ne semble pas les conduire forcément à une meilleure compréhension de la cybersécurité.
 
Ainsi, les millennials se laissent nettement distancer par au moins un autre groupe d'âge sur toutes les questions, alors que les baby-boomers — sans doute l'échantillon démographique le moins au fait des cyber technologies — surpassent tous les autres groupes en ce qui concerne la compréhension fondamentale du phishing et des ransomwares.
 
Les baby-boomers et les répondants de la génération X (38-53 ans) sont plus nombreux à savoir ce que sont le phishing et les ransomwares, du fait probablement d'une exposition plus longue à des programmes de sensibilisation sur ces thèmes. L’étude montre que 52% des répondants âgés de plus de 54 ans ont connaissance de ce qu’est le phishing contre 40% des 18-21 ans !
 
Précisons que les messages de phishing, travestis en avis officiels émanant d'une banque ou d’une administration, sont très dangereux car des voleurs s'en servent pour inciter les utilisateurs à révéler leurs mots de passe ou leurs coordonnées bancaires.
 
Si cette catégorie de seniors semble relativement bien avertie, en revanche ce n’est pas le cas des personnes âgées, nettement moins aguerries à ces techniques et qui peuvent se retrouver piégées... Il convient donc de faire très attention et d'éventuellement, informer vos parents âgés contre ces cyberattaques ! Si vous avez néanmoins déjà communiqué vos données bancaires, prévenez immédiatement votre banque pour faire opposition.






Dans la même rubrique :
< >