Sommaire
Article publié le 11/10/2017 à 01:00 | Lu 3320 fois

Petit Futé : sortie du Guide de la retraite 2018

Le Petit Futé vient de publier le Guide de la Retraite 2018. Un ouvrage de 240 pages (9,95 euros) conçu de façon pratique pour aider les salariés qui partent à la retraite prochainement. L’idée ? Accompagner celles et ceux qui vont entrer dans le « troisième âge », synonyme aujourd’hui de troisième « vie ». Détails.


Le Petit Futé poursuit donc le développement de ses collections à destination des seniors avec cette nouvelle édition du Guide de la retraite 2018. En tout, 240 pages (et comme toujours, la version numérique est offerte par LPF quand vous achetez la version papier) pour répondre et informer les futurs retraités et les retraités sur les choses à faire et mettre en place pour vivre au mieux cette période de la vie.  
 
C’est un événement important de notre vie -d’aucuns évoquent même une « rupture de vie »- car lorsque l’on prend sa retraite, on change socialement d’identité. Plus de contraintes professionnelles certes, mais on devient souvent et en même temps, grand-parent voire aidant quand les parents sont encore vivants et qu’ils commencent à avoir besoin d’aide au quotidien…  
 
D’autre part, on se retrouve 24h/24 en couple (avec de forts risques de divorces à la clef) et parfois, on déménage car le logement est devenu trop grand et/ou plus adapté aux besoins... Tous ces changements de vie radicaux doivent être anticipés car on ne vieillit plus aujourd’hui comme il y a trente ans.
 
Dans cet esprit, la question la plus importante est celle de l’argent, comme souvent d’ailleurs… Il convient donc de connaitre à l’avance quels seront nos revenus à la retraite. Il est aussi prudent de prévoir en amont des investissements financiers, immobiliers ou des revenus autres si la pension ne permet pas de conserver le niveau de vie que l’on avait auparavant, ce qui est souvent le cas !
 
Ensuite, il faut se programmer des activités (physiques ou intellectuelles) pour ne pas se retrouver isolé. En effet, à la retraite, les relations de travail ont tendance à disparaitre et il devient par ailleurs plus difficile d’en créer de nouvelles.
 
Rappelons que les seniors représentent aujourd’hui un quart de la population mais qu’ils réalisent près de la moitié (48%) des dépenses de consommation. Leurs revenus sont supérieurs de 38% à ceux des moins de 50 ans et 60% ont du patrimoine. Une « silver economy » qui impacte tous les secteurs : loisirs, transport, alimentation, sécurité, santé, domicile, habitat collectif, assurance, assistance, téléphonie, internet, sports, etc.
 
Tous ces marchés sont déjà en train de s’adapter ou de se décliner sur des segments liés au vieillissement de la population et au bien-vieillir. A tout âge on peut réinventer sa vie, à tout âge on 
Avec une montée en puissance des seniors, la retraite est un sujet de société qui préoccupe depuis plusieurs années les gouvernements successifs.
 
Selon l’Insee, en 2016 la France comptait 66,6 millions de personnes dont 16,6 millions de 60 ans ou plus dont 1,1 million qui vit à l’étranger, 4 millions entre 60 et 64 ans soit 6 % de la population totale, 6,5 millions entre 65 et 74 ans soit 10 %, 4 millions entre 75 et 84 ans soit 6 % et 2 millions de plus de 85 ans.
 
En 2015, 152 000 personnes supplémentaires sont parties à la retraite et la moyenne d’âge du départ est de 61,6 ans selon une étude du ministère de la Santé. Ce sont des statistiques mais aujourd’hui la seule notion qui permet de distinguer les seniors des autres classes d’âge c’est la retraite.