Parkinson : prendre en compte les besoins des malades vieillissants

La maladie de Parkinson souffre d’un déficit de compréhension qui altère sa reconnaissance et sa
prise en charge par une partie des personnels médicaux, paramédicaux et soignants, mais également par les structures d’assistance sociale et médico-sociale.


Le manque de formation dans ces structures entraine régulièrement des manquements graves dans la prise en charge des personnes, en particulier dans les EHPAD.
 
Non-respect des horaires de prise de médicaments, arrêt des traitements paramédicaux, non adaptation de la planification des interventions des professionnels aux fluctuations de la maladie… Autant de défauts de soins et d’ajustements thérapeutiques qui sur-handicapent les résidents malades et conduisent à des situations dramatiques.
 
Dans ce contexte, l’association France Parkinson milite pour que soient pris en compte les besoins des personnes malades vieillissantes :
 
  • en leur permettant de se maintenir à domicile grâce à des aides financières et humaines, ainsi que des aménagements du logement nécessaires
  • en leur offrant un accompagnement adapté et digne lorsqu’elles doivent être placées en établissement.
 

A l’occasion de la Journée Mondial de la Maladie de Parkinson, l’association appelle l’état à contribuer largement à une meilleure connaissance de la maladie de Parkinson et de ses spécificités dans les structures médico-sociales et administratives impliquées dans l’accompagnement des personnes malades, notamment grâce à la désignation de deux professionnels ressources par département qui soient en lien avec ces structures.
 
Pour rappel, la maladie de Parkinson et les maladies apparentées touchent actuellement plus de 270.000 personnes en France et connaissent la croissance la plus rapide au monde : 2,5 fois plus de cas ont été recensés en 25 ans et une augmentation de 30% est estimée à horizon 2030.
 
Dans le cadre de cette Journée Mondiale de la maladie de Parkinson, 50 événements seront organisés par les comités départementaux de l’association France Parkinson. Ouvertes à tous, ces journées s’adressent en premier lieu aux personnes touchées par la maladie, à leurs proches aidants, ainsi qu’aux professionnels de santé impliqués dans leur prise en charge.

Publié le 22/03/2023 à 02:00 | Lu 3576 fois