Sommaire
Article publié le 14/12/2017 à 01:00 | Lu 1242 fois

Paris : le Gallopin rouvre son bar

Bien à l’abri derrière ce qui fut la bourse de Paris, le Gallopin sert depuis 1876 une cuisine bourgeoise traditionnelle. En cette fin d’année, ce lieu historique ouvre son bar à la grande tradition des cocktails.


Après avoir servi des « galopins » -un pichet de bière de 20cl- pendant de nombreuses années, c’est le Negroni ou le Martini qui seront la vedette du lieu. Des boiseries d’acajou, des cuivres rutilants, le bar du Gallopin est un lieu où la chaleur des matériaux participe à l’ambiance.
 
C’est Mathieu Bucher, le fils du fondateur du groupe Flo, qui est à l’origine de la renaissance du Galopin depuis 2014. On y retrouve, bien sûr, la classique cuisine de brasserie parisienne : pâté en croûte, harengs pommes à l’huile, tartare, gigot à l’os et soufflé sont à la carte pour le plus grand plaisir des amateurs de valeurs sûres à un prix raisonnable.

Après cette remise en selle de la partie restauration, c’est l’inauguration d’un bar-cocktail avec Stan Jouenne à la manœuvre. Ce grand acteur de la scène de la mixologie, ancien de la maison du whisky, créateur du Tiger, a été chargé par Mathieu Bucher de redonner vie au bar du Gallopin.

​A l’occasion de l’inauguration, il avait établi une carte où les terroirs français étaient à l’honneur. Rhum Neisson, Cognac Hennessy, vermouth Dolin, Suze, champagne Jacquart et Byrrh, participaient à des créations particulièrement structurées. A deux pas des théâtres, le Galopin s’affirme comme un endroit parfait pour prendre un verre en belle compagnie dans une ambiance feutrée et calme.
 
Joël Chassaing-Cuvillier