Sommaire
Article publié le 10/02/2022 à 01:00 | Lu 1410 fois

Pâques à la Maison du Chocolat




Fidèle à une tradition désormais bien établie, la Maison du Chocolat présente à chaque Printemps, une nouvelle collection associée aux fêtes de Pâques ainsi qu’une collection créée par un chef pâtissier invité à découvrir l’univers spécifique du chocolatier.


Symbole du renouveau, le Printemps l’est également dans les créations pastorales de Nicolas Cloiseau qui impulse, depuis près de 25 ans, la direction artistique de la Maison du Chocolat.
 
Ce ne sont pas moins de trois collections différentes qui sont proposées cette année. En premier lieu, le traditionnel « chef d’œuvre » qui, en 2022, affirme la légèreté d’une plume.
 
Des plumes par dizaines qui recouvrent cet œuf géant tout en laissant un sorte de transparence qui permet de découvrir sous cette première structure un second œuf doré à l’or fin lui-même renfermant les traditionnelles fritures et petits œufs. La « plume de Pâques » produite en édition limitée pèse 6 kg de chocolat avec une hauteur de 45 cm.
 
Plus classique, la série de poussins au chocolat au lait ou noir est dans la droite ligne des chocolats qui séduiront les enfants (petits ou grands). Ce sont des demis œufs de 12,5 cm de haut percés d’ouvertures qui laissent apparaître l’ébauche des poussins avec des yeux, des becs et des pattes.
 
Des parties croquantes, du caramel, plusieurs variétés de chocolat, des textures qui fondent dans la bouche, ces poussins sont des gourmandises auxquelles on ne résiste pas. 36€ la pièce de 120gr.

Enfin, comme c’est désormais la règle, Nicolas Cloiseau a invité cette année le pâtissier Yann Couvreur qui a imaginé deux desserts particulièrement régressifs. Le premier est une bouchée à la coque craquante qui dévoile un cœur de chocolat moelleux qui fond immédiatement sur la langue.
 
Une sorte d’entremets qui se déguste en une seule bouchée et est décliné en version chocolat au lait ou en version chocolat noir. Croquant et moelleux ils se mélangent  dans une onctuosité rare.
 
Le second dessert proposé par Yan Couvreur est une bouchée présentée sous la forme d’un puzzle de trois pièces qui alterne les chocolats, le praliné, le caramel moussé et les noix de pécan. L’ensemble procure une véritable explosion de saveur en bouche. Un dessert à partager.
 
Meilleur Ouvrier de France, Nicolas Cloiseau a demandé à un autre MOF, le glacier David Wesmaël de lui concevoir des desserts glacés. Ce sont trois nouvelles recettes de bâtonnets givrés qui s’inscrivent dans la continuité des bouchées glacées.
 
On retiendra le chocolat/cassis qui, avec l’astringence du cassis et la fraîcheur du sorbet, offre une glace d’une rare intensité.
 
Joël Chassaing-Cuvillier




Dans la même rubrique
< >

Mercredi 6 Juillet 2022 - 01:00 Le Zippo passe au gaz

Mardi 5 Juillet 2022 - 02:00 La France des spiritueux


AD



ARTICLES LES +