Sommaire
Article publié le 05/10/2021 à 01:00 | Lu 2484 fois

Orpéa : déploiment des "Cafés Alzheimer" destinés aux aidants




En France et en Espagne, les établissements du groupe de maisons de retraite Orpéa, organisent des réunions (café) ouvertes à tous les proches de personnes âgées atteintes par la maladie d’Alzheimer ou autres pathologies neurodégénératives.


Orpéa : déploiment des "Cafés Alzheimer" destinés aux aidants
Au cours de ces cafés, des professionnels du groupe apportent conseils, réponses et accompagnement aux accompagnants pour mieux prendre soin de leur proche afin d’améliorer sa qualité de vie.
 
On le sait, en rencontrant d’autres aidants, les familles échangent aussi leurs bonnes pratiques et leurs doutes. Ces meetings, in fine, ont pour objectif d'offrir une aide professionnelle à de nombreuses familles qui ne bénéficient pas du soutien de spécialistes pour faire face aux problèmes dont souffrent leurs aînés.
 
Ils permettent également de créer des groupes de confiance, où des personnes qui vivent des situations très similaires peuvent se décharger et apprendre les unes des autres, ce qui contribuera à leur bien-être et, par conséquent, à celui de l'aîné dont elles s'occupent.
 
A l’occasion de la Journée internationale des personnes âgées (le 6 octobre prochain), Laure Frères, directrice générale du pôle Bien-Etre Orpéa indique : « le groupe est toujours à la recherche de pratiques innovantes pour accompagner au mieux les personnes âgées. Qu’il s’agisse de thérapies non médicamenteuses, de technologies nouvelles ou de programmes d’entraînement physique, chaque personne âgée accompagnée par le groupe bénéficie selon son niveau d’autonomie d’un projet de soins individualisé construit par une équipe pluridisciplinaire personnalisant ainsi sa prise en charge. »
 
Rappelons qu’il y a quelques années de cela, l’association France Alzheimer avait lancé les Cafés Mémoire, un concept similaire qui se tenait dans certaines grandes villes.

Tous les derniers jeudis du mois, une réunion permettait aux familles -ou aidants- ainsi qu’à certains malades, de profiter de quelques moments de répit autour d’un verre dans un bistrot du centre-ville.
 
Le café étant traditionnellement un lieu de vie sociale, il permet de retisser du lien dans la famille et dans la société. Avec le temps, ce rendez-vous mensuel devenait souvent indispensable à ces aidants en charge d’un mari, d’un père ou d’une mère et qui ne se sentent pas toujours bien compris par le corps médical.