Sommaire
Article publié le 06/02/2020 à 01:00 | Lu 679 fois

Mort Subite : le patrimoine de la Belgique




La bière est à la mode, les bistrots à bière ouvrent comme les banques autrefois, les micros-brasseries artisanales s’installent dans des quartiers improbables avant de tirer le rideau quelques mois plus tard. C’est oublier que cette effervescence n’est que l’écume d’une tradition ancestrale où la Belgique tient une place prépondérante.


Grands brasseurs de bières depuis plusieurs siècles, les Belges possèdent dans leur patrimoine quelques marques qui sont aussi célèbres que certains de nos vins. Ainsi, la brasserie Mort Subite installée dans la banlieue de Bruxelles fait partie des brasseries de référence en la matière.
 
Ses Gueuze et ses Krjek sont presque devenues des noms génériques. Mort Subite est mondialement connue du grand public pour ses trois bières tête d’affiche : Lambic Kriek, Lambic Geuze et Lambic Blanc. Outre ces trois bières, la brasserie Mort Subite élabore depuis 1897 des bières de garde plus complexes qui ont vieilli en fûts de chêne pendant trois ans. Ce sont ces Oude Kriek et Oude Geuze qui font la réputation de Mort Subite.
 
Au-delà du vieillissement de trois ans en fûts de chêne, ces lambics non pasteurisés, ne sont pas filtrés. Elles offrent ainsi un goût légèrement plus acide et des arômes plus évolués. Comme un bon vin, ces bières peuvent être conservées en cave pendant une dizaine d’année.
 
Dans la gamme Mort Subite, nous avons retenu trois bières qui sont l’image de la brasserie belge. La Oude Geuze Lambic est une bière lambic brute et acide refermentée en bouteille. Une blonde qui diffuse des saveurs de pommes et d’agrumes sur des arômes boisés.
 
Dans un autre registre, la Oude Kriek Lambic est produite une fois par an à la période des cerises. En effet, Mort Subite utilise des cerises fraîches pour la fabrication de cette bière. Elle se distingue par une robe rouge rubis et mousse légère et rosée. En bouche, on retient des notes de griottes associées à des arômes boisés et vineux dus à sa maturation en fûts de chêne pendant plusieurs années. Le dosage de 250 gr au litre de cerises fraîches apporte une légère acidité et une belle longueur en bouche.
 
Quant à la Schaarbeekse Lambic, il s’agit d’une production limitée imaginée par Bruno Reinders, le brasseur de Mort Subite depuis trente ans. Cette bière utilise des cerises de Schaerbeek qui lui apporte son intensité dans le rouge de sa robe. Non filtrée, elle offre un juste équilibre entre son goût fruité et une légère acidité. Des noyaux de cerises ajoutés pendant le brassage ajoutent à la complexité de cette bière qui est une véritable gourmandise.
 
Joël Chassaing-Cuvillier




Dans la même rubrique
< >

Jeudi 2 Juillet 2020 - 01:00 Des rouges bio pour les barbecues