Sommaire
Article publié le 05/11/2019 à 01:00 | Lu 453 fois

Montréal : 60% des piétons tués sont des seniors

A l’approche de la saison froide, la Ville de Montréal (Québec) vient de lancer une campagne de sensibilisation sur la sécurité des piétons âgées qui représentent 60% des piétons tués ; en moyenne 14 par an dans cette grande ville du nord de l’Amérique.


Bien évidemment, cette situation n’est pas unique à la ville de Montréal… On en parle relativement peu, mais il faut savoir que depuis quelques années déjà, la moitié des piétons tués sur les routes de France et de Navarre a 65 ans et plus…
 
D’une manière générale, les piétons seniors doivent faire plus attention que les autres lorsqu’ils parcourent les rues et les grandes artères de nos villes… Plus fragiles (un simple choc peut leur être fatal), vue moins perçante, réactions plus lentes, etc. De nombreux facteurs font que cette population est victime de plus d’accidents que la moyenne ! Et qu’ils en meurent plus que les autres…
 
Bien consciente de cette problématique, Montréal a décidé de mettre en place une campagne de sensibilisation dans le cadre du plan d'action Vision Zéro qui souhaite faire prendre conscience à tous les usagers de la route de la vulnérabilité des usagers les plus fragiles. Et la ville de rappeler dans son communiqué qu’en « moyenne à Montréal, 14 piétons décèdent annuellement. De ce nombre, près de 60% sont des piétons âgés de plus de 65 ans ».
 
Et de poursuivre : « notons que le mois de novembre enregistre historiquement un plus grand nombre de collisions impliquant des piétons. Une situation notamment attribuable à la diminution de la luminosité en fin de journée, dès la fin octobre ».
 
Dans cet esprit, la ville appelle à une vigilance de tous les usagers, incluant les automobilistes sujets aux distractions, mais également outiller les personnes aînées dans leurs déplacements à pied, face aux différents visuels des feux de circulation et au respect de la signalisation aux passages pour piétons.
 
« Le message qu'il faut rappeler à tous les usagers, c'est qu'adopter des pratiques sécuritaires peut éviter le pire. Il faut traverser au bon moment et au bon endroit en s'assurant de voir les véhicules et d'être vu par leurs conducteurs » indique Éric Alan Caldwell, responsable de l'urbanisme au sein du comité exécutif de la Ville.
 
Afin de contribuer à la sécurité des piétons, Montréal continue d'implanter des feux pour piétons avec des décomptes numériques et à allonger le temps de traverse des feux piétons à de nombreuses intersections (ndlr : à Singapour par exemple, à certains carrefours, les personnes âgées sont équipées d’une carte qui permet d’allonger la durée du feu rouge). La ville installe aussi de nouveaux signaux sonores en complément aux feux pour piétons.
 
Avec une population vieillissante, il est indispensable que les associations, le grand public et les responsables politiques prennent enfin conscience du risque que représente le simple fait de marcher dans la rue pour les personnes âgées. D’autant que cela fait des années que les chiffres montrent bien que les seniors sont particulièrement vulnérables sur les routes !





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 22 Octobre 2019 - 01:00 Les automobiles électriques : la panne...