Merci Prosper : transformer immédiatement une partie du patrimoine des seniors en liquidités

De plus en plus d’entreprises proposent aux seniors des solutions de type « viager » qui permettent aux seniors d’utiliser tout ou partie de leur patrimoine afin de financer leur quotidien. Dernière en date ? Merci Prosper qui permet aux seniors de transformer une partie de leur patrimoine immobilier en argent disponible ! Explications.



Cette nouvelle solution financière répond à un enjeu de société majeur qui part du constat suivant : d’un côté, plus d’un senior sur deux rencontre des difficultés financières (ils leur manquent en moyenne 500 euros par mois) ; et de l’autre, ils sont propriétaires à 70% de leur logement, un véritable « trésor » à l’état de veille…
 
C’est dans ce contexte qu’a été lancée Merci Prosper, start-up de la silver économie, incubée par la Banque Postale chez Platform 58. Plus concrètement, elle vient de lancer Prosper, une offre destinée aux propriétaires de plus de 65 ans ayant besoin de liquidités en transformant une partie de leur patrimoine immobilier en argent disponible.
 
Dans la pratique, cette solution leur permet de « vendre » une petite partie de leur résidence principale en échange de la somme d’argent dont ils ont besoin pour « Bien-Vieillir libres et heureux ».
 
« Il n’y a pas de solution satisfaisante répondant aux besoins de la majorité des seniors. Leur choix est limité entre le viager, radical et très contesté et le crédit très coûteux et souvent inaccessible à partir d’un certain âge ! » souligne Thibault Corvaisier, Co-fondateur et PDG de Merci Prosper.
 
Et de préciser : « c’est pour cette raison que nous avons décidé de créer le contrat Prosper facilitant l’accès à leur patrimoine bloqué dans l’immobilier à un prix attractif. Une réponse pour tous à la hauteur des enjeux sociétaux actuels ».
 
Comment ça marche ? C’est assez simple en fait : après une étude de la valeur du bien, Merci Prosper propose d’en racheter une partie -entre 10% et 50% maximum devant notaire. La foncière Prosper devient ainsi copropriétaire du bien, mais seul le senior y habite et continue d’en jouir à 100 %.
 
En contrepartie, une indemnité d’occupation est déduite de la valeur d’achat. Le montant versé dans le cadre du Contrat Prosper est calculé en fonction de la valeur du bien, du montant que le propriétaire souhaite monétiser sur la durée du contrat.
 
Par exemple, Catherine, 75 ans, propriétaire d’un appartement d’une valeur de 500.000 euros en banlieue parisienne, qui a besoin de 50.000 euros pour un projet d’aménagement de sa salle de bain et se constituer une épargne de prudence. Elle va vendre 18% de son appartement à la Foncière Prosper qui supportera l’ensemble des coûts attachés à l’opération et recevoir 10% tout de suite.
 
Cela va donc lui couter, tout de même, 8% de la valeur de son bien…
Publié le 03/07/2024 à 06:25 | Lu 2877 fois




Retrouvez Senioractu.com sur
Facebook
X


Facebook
X