Medintechs : grand succès pour le Village Prévention

Organisé les 13 et 14 mars, le Salon MedInTechs a été inauguré par le ministre de la Santé et de la prévention, François Braun, en débutant par la visite du village Prévention. Un signal fort, notamment pour les seniors. Bilan de ces deux jours avec Véronique Suissa, directrice générale de l’Agence des médecines complémentaires adaptées (A-MCA), membre du conseil scientifique de MedInTechs et responsable du Village Prévention.



Quels bilans tirez-vous de cette deuxième session du salon et plus particulièrement du Village Prévention que vous avez mis en place ?

Le salon MedInTechs a été un grand succès. De nombreux visiteurs, de tous les âges, ont répondu présent. La diversité des conférences, des stands et des villages a suscité l’intérêt des professionnels comme du grand public.
 
Concernant le Village Prévention, j’ai avant tout été honorée d’accueillir François Braun, qui a inauguré le salon MedInTechs en débutant par le Village prévention. C’est un signal fort.
 
D’ailleurs, dès son arrivée, il a tenu à découvrir l’ensemble des stands, démarche délicate pour les exposants. Nous avons commencé la visite par le stand de l’A-MCA, que j’ai eu le plaisir de lui présenter, en l’illustrant avec des initiatives que nous avons portées notamment dans le secteur médico-social.
 
Chaque exposant a, de la même manière, pu présenter le spectre de ses missions et innovations en matière de prévention. Outre la visite inaugurale du ministre, nous sommes ravis de l’engouement du public pour le Village Prévention.
 
Dirigeants d’Ehpad, institutionnels, soignants, personnes œuvrant dans le champ de la prévention et de la santé mentale ou encore praticiens : la diversité des visiteurs vient confirmer que la prévention concerne et intéresse toute la population et tous les secteurs.
 
Les visiteurs ont activement visité les stands et participé aux speed-interventions ainsi qu’aux ateliers sur l’alimentation, l’activité physique, la santé au travail ou encore l’habitat et le numérique en santé. Ils se sont investis. C’était un réel défi ! 

Quelles sont les actions particulières marquantes à retenir ?

Elles sont nombreuses, mais nous pouvons notamment retenir les actions menées sur le Village concernant le sport, la diététique, la Qualité de vie au travail (QVT), le bien-être et les approches complémentaires.
 
Cette thématique a séduit, si on se réfère à la multiplicité des visites du stand de l’A-MCA, ou encore à la participation des visiteurs à l’atelier sophrologie dans le cadre de la santé au travail.
 
HappyVisio a également effectué un atelier sur le numérique et le parcours de prévention pour les séniors notamment, avec le recours à la diététique et au sport adapté. Leur intervention a suscité de nombreuses questions et de l’intérêt de la part du public.
 
Jean-Philippe Arnoux, Directeur Silver Economie et Accessibilité chez Saint-Gobain Distribution Bâtiment France, a également captivé les visiteurs avec un atelier très instructif et pratique autour de la prévention dans le champ de l’habitat.
 
Enfin, l’atelier diététique, organisé par une cheffe pâtissière, Sandrine Baumann, a permis d’expliquer comment allier une alimentation qualitative, gourmande et nutritive.

Avez-vous déjà des projets pour l’année prochaine ?

Au regard du succès du Village Prévention, je pense que nous pourrions aller beaucoup plus loin en lui donnant plus d’espace afin de diversifier les ateliers et les thématiques.
 
La prévention concerne de nombreuses thématiques comme le sport, la diététique, la santé mentale ou encore le stress, qui peuvent être associées à une diversité de publics comme les jeunes, les seniors, les personnes souffrant de maladies chroniques.
 
Cette année, pour la première édition, nous nous sommes concentrés sur des thématiques générales afin de proposer des découvertes. Mais il serait intéressant de cibler davantage le public et les innovations par exemple la prévention pour les séniors en Ehpad, la transition entre le domicile et l’Ehpad, l’accompagnement à l’entrée en institution.
 
Le champ des possibles est vaste dans ce domaine, ce qui nous donne la possibilité d’aller plus loin, de cibler des sujets d’actualités et de proposer des axes encore plus innovants.

Publié le 11/04/2023 à 01:00 | Lu 2678 fois