Sommaire
Article publié le 27/02/2019 à 01:30 | Lu 1696 fois

Mars Bleu : parlons peu, parlons bien et surtout... #parlonsfesses !

A l'occasion de cette nouvelle édition de Mars Bleu, mois dédié au dépistage du cancer colorectal, la Ligue contre le cancer souhaite briser les tabous en lançant sa campagne #ParlonsFesses ! Plus que jamais, il y a urgence : le taux de participation demeure très faible à 33,5%, alors que l'on peut détecter cancer et lésions précancereuses.


A travers une nouvelle campagne de prévention, la Ligue souhaite dédramatiser le dépistage du cancer colorectal et rappeler aux Français qu'il est primordial de se faire dépister en particulier pour les personnes qui sont âgées de 50 à 74 ans et d'avoir un suivi à tout âge en cas d'antécédants personnels et/ou familiaux.
 
Cette nouvelle campagne veut dépasser une bonne fois pour toutes les tabous autour du cancer colorectal et de parler avec simplicité de ce sujet qui gêne. Tout au long du mois de mars 2019, la Ligue va mettre en place une campagne sur les réseaux sociaux avec le hashtag #ParlonsFesses, mais aussi une campagne d'affichage, un mini-site dédié, des événements et conférences dans toute la France sans oublier le Côlon Tour qui se déplacera de ville en ville la France comme chaque année.
 
En quoi consiste le test immunologique ? Il est simple, à faire chez soi, il est rapide, il est indolore et il est pris en charge à 100%. Il est à refaire tous les deux ans en cas de résultat négatif. Ce test consiste en un prélèvement unique de selles grâce à un bâtonnet qui est ensuite à replacer dans un tube hermétique garantissant sa conservation.
 
Le test ainsi que la fiche d’informations transmise avec le kit et à compléter par la personne réalisant le test, sont à adresser via l’enveloppe T fournie au laboratoire d’analyses médicales dont les coordonnées figurent sur l’enveloppe.
 
Aujourd'hui, seulement 33,5% de la population concernée participe au dépistage organisé. C'est très loin d'être suffisant quand on sait que le cancer colorectal est le 2ème plus meurtrier alors qu'il est guérissable si il est détecté suffisamment tôt !
 
Avec 43.336 nouveaux cas chaque année, le cancer colorectal représente, par sa fréquence, le troisième cancer chez l'homme et le deuxième chez la femme. Si l'espérance de vie s'est améliorée ces dernières années, ce cancer tue encore chaque année près de 18 000 personnes.