Sommaire
Article publié le 29/06/2020 à 01:00 | Lu 965 fois

Les solutions pour les seniors en cas de perte auditive




La perte de l’audition est un mal silencieux qui ronge de nombreuses personnes. Environ 16% de la population mondiale est concernée par ce handicap. En France, le nombre de personnes atteintes est estimé à 6 millions. Et Les seniors sont les plus touchés par cette affection.


En effet, 65% des personnes âgées de plus de 65 ans souffrent de perte auditive. Elle se manifeste par une diminution plus ou moins importante de la perception des sons. Pour le moment, il n’existe pas de solutions curatives pour remédier à ce problème, mais il est fort heureusement possible d’améliorer l’audition par divers mécanismes.
 
Perte auditive : les symptômes et les causes
Ceux qui ont du mal à suivre une conversation, ou qui ont l’habitude d’augmenter continuellement le volume de la télévision ou encore, qui ont l’impression d’entendre des chuchotements dans leur environnement ont des problèmes d’audition. En effet, tous ces signes prouvent que le sujet est en train de perdre progressivement son audition. Différentes raisons peuvent expliquer ce handicap.
 
Vieillissement
L’oreille interne humaine est constituée de plusieurs cellules fragiles. Avec le temps, comme d’autres organes du corps, elles peuvent subir des lésions. C’est ce qui explique alors la difficulté d’audition de la majorité des seniors. Dans ce cas, on parle de presbyacousie : une surdité naturelle. Elle touche le plus souvent les fréquences aiguës.
 
Intoxication et pathologie
La perte auditive n’est pas toujours d’origine naturelle. Elle peut résulter d’effets secondaires de produits pharmaceutiques par exemple. En réalité, certains médicaments peuvent, à long terme, altérer les cellules de l’oreille interne. C’est le cas des antibiotiques et des produits contre le cancer.
 
Certaines pathologies peuvent également causer une perte auditive. Il s’agit de la méningite, des oreillons et de la maladie de Ménière. Le bruit excessif est aussi bien souvent la cause d’une perte auditive. Trop fort, trop longtemps et les oreilles en pâtissent d’une manière irréversible.
 
Perte auditive : les degrés d’affection
On distingue trois niveaux de perte auditive. Ils sont déterminés à partir de certains seuils de décibels. La forme bénigne se manifeste par les difficultés à entendre de loin. Le sujet a surtout du mal à percevoir des sons inférieurs à 20 dB dans un environnement bruyant.
 
La perte auditive intermédiaire se traduit par l’incapacité d’entendre un bruit de moins de 40 dB. À ce stade, une personne a du mal à suivre les conversations de groupe.
 
La forme sévère se caractérise par l’impossibilité d’entendre de loin un son de moins de 70 dB. Un sujet souffrant d’une perte auditive grave ne peut percevoir un son en deçà de 90 dB.
 
Perte auditive : les solutions
Comme il a été précisé, il n’y a pas encore de remède pour restaurer totalement l’audition. Les solutions existantes permettent plutôt d’améliorer la perception des sons. Dans ce sens, trois grandes catégories de solutions sont envisageables.
 
Les appareils auditifs
Un malentendant peut recourir à un appareil auditif pour remédier à son handicap. Ce dispositif est disponible sous différents modèles. Il faut donc tenir compte de ses besoins pour choisir un appareil auditif.
 
Les intra-auriculaires
Les appareils auditifs intra-auriculaires sont des dispositifs très discrets. Ils sont réalisés sur-mesure et sont implantés dans le conduit auditif. La conception de sa coque se fait par moulage à partir de la configuration de l’oreille du patient. C’est un matériel moderne, presque invisible et d’un grand confort d’usage.
 
Les contours d’oreille
Les contours d’oreille sont recommandés pour les patients souffrant d’une perte auditive sévère. Ce sont d’ailleurs les modèles les plus usités. Ils sont appréciés pour leur performance et leur aspect pratique.

Ce dispositif classique comprend un boîtier et un écouteur adapté. Les deux dispositifs sont reliés par un tube souple. Il sert à conduire le son jusqu’à l’oreille de l’utilisateur. Le boîtier quant à lui se place derrière l’oreille.
 
Les mini-contours
C’est une solution alternative aux deux premiers modèles. Les appareils auditifs mini-contours sont des structures très fines. On en distingue deux sous-modèles. Le mini-contour open est adapté aux formes bénignes de perte auditive. Son écouteur est placé à l’extrémité du boîtier. Le mini-contour à écouteur déporté est différent, son écouteur se place directement dans le conduit auditif.
 
La chirurgie
Les pertes auditives ne touchent pas seulement les personnes âgées. Les plus jeunes sont aussi exposés à ce type d’affection. De nombreuses recherches scientifiques sont menées pour tenter de pallier ce déficit auditif.
 
Elles permettent aujourd’hui de réaliser des interventions chirurgicales sur les patients. Ces opérations délicates sont de trois types. Les implants cochléaires proposent des stimulations électriques des nerfs auditifs. Seules les personnes complètement sourdes peuvent subir une telle intervention.
 
La stapédectomie, quant à elle, consiste à poser une prothèse au niveau de l’étrier de l’oreille. Il est aussi possible d’implanter des aérateurs tympaniques dans les oreilles. Ce sont des tubes de ventilation qui permettent de fluidifier les trompes d’Eustache.
 
Toutes ces opérations sont tout de même onéreuses et très complexes à réaliser.