Sommaire
Article publié le 30/07/2020 à 08:48 | Lu 960 fois

Les prix des fruits et légumes frais dans la tourmente des événements de 2020




Alors qu’on nous incite (à raison d’ailleurs) à consommer plus de fruits et légumes frais, les prix de ces produits sont au cœur des préoccupations des Français. Dans ce contexte, l'Observatoire des prix publié par Familles Rurales le 28 juillet dernier souligne une variation de prix des fruits et légumes frais et met en évidence une forte volatilité des offres, de la demande et des prix. Sur plus de 108 produits, les prix peuvent ainsi varier très rapidement d'une période à l'autre en fonction des aléas de l'offre et de la demande par produit.


Selon cette enquête, « une baisse des prix » aurait été constatée au mois de juin par rapport au mois précédent, la hausse des prix sur la période de l'Observatoire de fin mai- début juin par rapport à l'an dernier, étant « liée à la conjonction de plusieurs facteurs exceptionnels dont la crise sanitaire inédite, mais aussi aux conditions météorologiques particulièrement peu favorables en 2020 ».
 
Bref, non seulement, nous devons faire face à la pandémie, mais en plus, la météo s’en mêle !
 
« C'est pour cette raison que la filière fruits et légumes frais a pris l'initiative de communiquer proactivement pour aider le consommateur à comprendre les fluctuations de prix et à consommer malin » poursuit le communiqué.
 
Dans cet esprit, elle offre chaque semaine sur les réseaux sociaux, des recommandations d'achat à travers les « paniers malins » pour limiter l'impact sur le budget fruits et légumes frais des ménages. Une initiative intéressante.
 
Covid-19 et impact sur les prix
La crise sanitaire a mis une nouvelle fois en avant l'importance pour les Français de consommer des produits de qualité à des coûts abordables. Tout comme d'autres filières, la pénurie de main d'œuvre, les coûts logistiques accrus, les mesures de distanciations sociales à tous les niveaux de la chaîne d'approvisionnement ont eu des conséquences directes sur les prix des fruits et légumes frais. Si la baisse des cours se poursuit avec le développement de l'offre de fruits et légumes de saison, des perturbations perdurent dans cette période de transition de déconfinement.
 
Début juin : une période de transition qui exacerbe les évolutions de prix
Cette observatoire a été réalisé sur les 15 premiers jours du mois de juin, période de transition entre la fin de la disponibilité des produits de printemps et l'arrivée progressive des produits d'été. Les prix varient en fonction de l'avancée de la saison : sans trop de surprise, en début de saison, les produits sont généralement plus chers car l'offre n'est pas encore abondante (mais c’est pareil tous les ans pour le coup).
 
Mais de surcroit, cette année, le mois de juin est plus que jamais une période de transition pour la consommation avec la période de déconfinement, les règles sanitaires toujours en place et certains débouchés non disponibles. Les prix reflètent donc l'effet d'offre et de demande de cette période.
 
Une météo qui a impacté la production
Rien de nouveau, on le sait, les fruits et légumes frais sont des produits sensibles aux conditions météo et soumis aux aléas climatiques… Trop de pluie, trop de soleil, trop chaud, trop froid et tout est chamboulé !
 
Cette année, la hausse des cours en fruits est imputable au déficit de production dans toute l'Europe, en particulier des fruits à noyau, qui s'explique par le manque d'heures en froid nécessaires au murissement des produits pendant l'hiver et aux fortes pluies de printemps….
 
Ce déficit de production, a entrainé un manque de produits ayant un effet direct sur les prix de certains fruits et légumes. Depuis plusieurs semaines, la salade, la tomate ou le melon sont en crise !