Sommaire
Article publié le 29/06/2018 à 04:54 | Lu 1840 fois

Les petits frères des Pauvres prêts pour une éventuelle canicule

Depuis 2004, l’association caritative les petits frères des Pauvres s’associe au « plan canicule » des pouvoirs publics et mettent en place chaque été, plusieurs actions visant à réduire les risques de coups de chaud et de déshydratation des ainés isolés et fragiles.


Les petits frères des Pauvres prêts pour une éventuelle canicule
Cela fait plus de dix ans que chaque été, la canicule vient menacer les personnes âgées. Certes depuis 2003, on prend nos précautions, certes depuis 2003 (15.000 morts supplémentaires), chaque année l’Etat met en place son Plan national canicule (PNC) mais malgré tout, à chaque fois, des anciens meurent par centaines…
 
En 2017, face à cinq épisodes caniculaires dont un épisode en juin atypique à la fois par sa précocité et son intensité, toutes les équipes de l’association se sont mobilisées avec une attention de plus en plus prononcée à la prévention des effets de la chaleur.
 
Néanmoins, les petits frères des Pauvres n’attendent pas que l’alerte soit déclenchée pour intervenir lors de certains pics de chaleur non caniculaires qui peuvent avoir -eux aussi- des conséquences lourdes pour des personnes fragilisées.
 
Désormais, les petits frères des pauvres mettent en place chaque été : des actions d’information et de prévention auprès des équipes de bénévoles et de salariés ; un recensement des personnes fragiles (en partenariat avec les mairies et les CCAS) et des bénévoles disponibles ; des actions de sensibilisation auprès des personnes âgées et rappel des règles à suivre en cas de fortes chaleurs et une mobilisation de bénévoles ponctuels qui viennent renforcer les équipes durant tout l’été.
 
Quinze ans après la canicule de 2003, la vigilance en cas de fortes chaleurs est présente à l’esprit du public, bien relayée par les médias, les mairies, les commerçants. Le grand public est désormais mieux sensibilisé, les personnes âgées concernées aussi. Mais rappelons que l’isolement des personnes âgées, ce n’est pas que l’été (une solitude renforcée par les familles qui partent en vacances), c’est toute l’année.
 
C’est la raison pour laquelle les petits frères des Pauvres se mobilisent au quotidien et encouragent les citoyens à développer des démarches de solidarité intergénérationnelle. C’est aussi pour cela que l’association participe au débat public, prend des positions sur les conditions de vie des personnes âgées dans la société, propose des initiatives et alertent sur l’exclusion des personnes les plus fragiles avec, en 2017, une étude sur la solitude et l’isolement ou l’opération nationale des « Fleurs de la fraternité ».
 
Rappelons que chaque année depuis 1946, les petits frères des Pauvres proposent à des bénévoles de tous horizons d'agir ensemble pour permettre à de nombreux ainés des vivre des temps riches de partage, d'échanges et d'oublier leur solitude.

En cas de malaise ou de coup de chaleur, les numéros d'urgence à contacter : 15 (SAMU) ; 18 (Pompiers) ou 112 (numéro d'urgence unique européen). Rappelons également que la carte de vigilance Météo-France permet de s’informer deux fois par jour de l’évolution des températures.
 
Concernant les personnes âgées, il est notamment conseillé de boire au minimum l'équivalent de 8 verres par jour (soit 800 mL), l'idéal étant une consommation quotidienne de 13/14 verres. Si vous n'appréciez pas les eaux « natures », vous pouvez diversifier votre apport en consommant de l'eau avec du sirop, du thé frais, des soupes froides, et des aliments riches en eau (pastèque, fraises, tomates, concombres, sorbets, yaourts,...)






Dans la même rubrique :
< >

Mardi 16 Octobre 2018 - 10:06 Fin de vie : trois projets récompensés