Les garçons et Guillaume à table ! Au Funambule Montmartre : émotions et rires au rendez-vous

Cette œuvre singulière a été créée pour le théâtre en 1988 par Guillaume Gallienne, sociétaire de la Comédie Française, puis adaptée au cinéma en 2013 par lui-même. Un franc succès public confirme les 4 prix reçus par le film.



Les garçons et Guillaume à table !©Le Funambule Montmartre
Reprise au théâtre du Funambule Montmartre (à la suite d’un repérage au festival d’Avignon) quelques années plus tard et revisitée par le comédien Jean-François Breuer, la pièce est mise en scène par Patrice Mincke.
 
Seul en scène, Guillaume égrène avec innocence ses souvenirs d’enfance, mi fille, mi garçon, sous le regard omniprésent de sa mère au caractère bien trempé.
 
Fragile et en devenir, il s’interroge avec candeur sur la perception de son identité à travers le regard des autres. Un sujet existentiel grave, mais traité ici avec grande légèreté ; les clichés de genre étant totalement assumés.
 
Incarnant à lui tout seul une foule de personnages haut en couleur, de tous âges et de toutes conditions, l’acteur jongle sans transition d’une situation à l’autre, souvent cocasses ou absurdes, mais bien réelles puisqu’il les a vécues dans sa chair et dans son âme. Guillaume ne revendique rien d’autre que sa propre différence et son propre droit au bonheur.
 
Se métamorphosant pour incarner chaque scène et la vivre intensément, il danse, chante, masse, joue saute, rêve, imagine, parle anglais, espagnol, médite, dépasse, souffre, soupire, pleure, rit, s’interroge, s’introspecte… Mais avance toujours avec confiance car, malgré tout, rien ne l’arrête.
 
Le comédien liégeois Jean-François Breuer, bien connu dans son pays, excelle dans ce rôle multifaces. Par son jeu alerte, joyeux et généreux, il nous livre une performance extraordinaire. Il est irrésistiblement drôle et bouleversant de sincérité.
 
La mise en scène de Patrice Mincke, « foutraquement » bien réglée, avec cet amoncellement de valises dédiées à chaque situation, les costumes d’Anne Guilleray et les lumières de Philippe Catalano contribuent à nous restituer l’univers intérieur chaotique de ce personnage attachant.
 
De cette équation réunissant tous ces talents résulte une création atypique et onirique qui nous réconcilie avec les différences.
 

Alex Kiev
 

Théâtre Le Funambule Montmartre
Jusqu’au 30/04/2024
Lundis et mardis 19h ou 21 h
53 rue des Saules / 75018 Paris

Publié le 11/03/2024 à 01:00 | Lu 2017 fois




Retrouvez Senioractu.com sur
Facebook
X


Facebook
X