Sommaire
Article publié le 25/01/2019 à 01:00 | Lu 1730 fois

Les cocottes Staub célèbrent leurs quarante ans !

Objet indispensable dans une cuisine, la cocotte se prête à toutes les cuissons et se garde généralement toute une vie. Si aujourd’hui, les jeunes générations passent moins de temps en cuisine et se contentent de simples casseroles, pourquoi ne pas profiter de la Saint Valentin pour s’offrir une cocotte Staub.


En quarante ans cet instrument a évolué par petites touches portant principalement sur l’esthétique et l’adoption de la couleur et d’un revêtement protecteur. Lancée en 1978, cette cocotte est devenue un objet de design sans le savoir.
 
Ergonomique et efficace, elle remplace rapidement des modèles plus rustiques brut de fonte. Dès 1981, elle adopte un émaillage protecteur bicolore dont les teintes ne sont pas sans rappeler les combinés téléphoniques Socotel S63 des années 70.
 
Désormais intégrée aux Arts Ménagers, à l’instar d’un robot Moulinex, en associant la technique et le social. A l’aube des années 2000, la cocotte Staub qui est devenue un produit désirable et utile, adopte une nouvelle technique de revêtement grâce à sa maîtrise de la couleur, reconnue désormais dans le monde entier.
 
Sa première création en majolique, de couleur vert olive, est produite en 2002. Totalement exclusive, sa technique des couleurs appliquées aux émaux majoliques (une 3ème couche composée de verre) permet d’obtenir une brillance étonnante et des teintes d’une profondeur intense tout en résistant aux rayures.
 
En 2007, Staub participe aux 80 ans du restaurant la Coupole en créant un modèle dont le couvercle reprend la forme du dôme qui recouvre le restaurant.
 
Pour célébrer son quarantième anniversaire, Staub propose une série spéciale noir mat dont le bouton de couvercle est gravé d’une inscription « 40 years Cocotte ». Un modèle disponible en deux tailles rondes (24 et 28cm) et deux tailles ovales (31 et 33 cm).
 
Joël Chassaing-Cuvillier






Dans la même rubrique :
< >