Sommaire
Article publié le 25/06/2018 à 10:31 | Lu 1575 fois

Les bons résultats d'une lentille intraoculaire d'Alcon dans le traitement de la cataracte

Dans un essai de comparaison directe, la lentille intraoculaire trifocale AcrySof IQ PanOptix d'Alcon a montré des performances visuelles supérieures après une chirurgie de la cataracte. Les résultats détaillés de cette étude viennent d’être présentés au Congrès mondial d'ophtalmologie 2018 qui s’est tenu mi-juin à Barcelone (Espagne).


« Alors que 82% des plus de 60 ans seraient prêts à envisager ce type d'intervention chirurgicale de pointe, aujourd'hui, seuls quelques patients connaissent les lentilles intraoculaires trifocales comme AcrySof IQ PanOptix » a déclaré à cette occasion Michael Onuscheck, PDG de la Franchise Chirurgie d'Alcon.
 
Dans la pratique, et contrairement aux autres LIO trifocales reconnues sur le marché, « AcrySof IQ PanOptix offre un point focal intermédiaire à 60 cm, soit la distance correspondant aux activités courantes faisant appel à la vision intermédiaire comme travailler sur un ordinateur ou lire un menu au restaurant » indique le fabricant dans son communiqué.
 
Et de préciser que « les caractéristiques de la plateforme AcrySof et la technologie optique Enlighten sont conçues pour aider les patients à s'adapter plus naturellement à leur lentille. Cette technologie optique offre une utilisation optimale de la lumière (88%) avec moins de variation en fonction de la taille de la pupille par rapport aux générations précédentes de LIO multifocales. Cette lentille garantit une vision de près et intermédiaire confortable et une transition harmonieuse sans compromettre la vision de loin ».
 
Les résultats de l'essai ont été présentés le 18 juin dernier à Barcelone. Cette étude clinique réalisée en double aveugle après commercialisation, a porté sur des implantations bilatérales et a suivi 180 patients pendant six mois. Au final, les résultats ont montré que le groupe ayant reçu les LIO AcrySof IQ PanOptix bénéficiait de résultats supérieurs à six mois en termes d'acuité visuelle intermédiaire non corrigée à 60 cm et d'acuité visuelle de près non corrigée à 40 cm.
 
Afin de sensibiliser les patients aux différents traitements de la cataracte, Alcon a développé la campagne More to See, incluant notamment une enquête menée dans 12 pays en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique en 2017 afin de mieux cerner le niveau de connaissance de la maladie et le traitement des personnes âgées de 60 ans et plus.
 
Les résultats ont montré que peu de personnes (39%) sont conscientes que certaines options chirurgicales dans le traitement de la cataracte permettent également de corriger la vision. Lorsqu'on interroge les sujets concernés, la majorité (82 %) serait prête à envisager une intervention chirurgicale avancée pour traiter leur cataracte et améliorer leur vision. Ces résultats révèlent la nécessité d'informer davantage les patients au moment de la chirurgie de la cataracte.
 
Rappelons que la cataracte est l'une des affections ophtalmiques liées à l'âge les plus fréquentes et l'une des premières causes de cécité. L'OMS estime que près de 18 millions de personnes dans le monde sont atteintes de cécité bilatérale liée à la cataracte, ce qui signifie que cette pathologie est responsable de près de la moitié des cas de cécité à l'échelle mondiale.
 
Le terme « cataracte » désigne une opacification du cristallin, la lentille naturelle de l'oeil, qui altère la vision. La plupart des cas de cataracte sont liés au processus normal de vieillissement, mais l'exposition à des rayonnements, l'usage de stéroïdes, le diabète et un traumatisme oculaire peuvent accélérer le développement de la cataracte. À mesure que la cataracte se développe, le cristallin s'opacifie progressivement et laisse moins passer la lumière, ce qui gêne la vision.
 
Pour simplifier et bien comprendre son fonctionnement, le cristallin joue le même rôle que la lentille d’un objectif d’un appareil photo : il sert à faire la mise au point de l’image selon la distance de l’objet observé.
 
On ne sait pas vraiment pourquoi la cataracte survient avec l’âge, mais selon la principale hypothèse, ce seraient les protéines du cristallin qui seraient altérées par les radicaux libres…





Dans la même rubrique :
< >