Sommaire
Article publié le 22/03/2019 à 01:00 | Lu 5782 fois

Les PSAD : qu'est-ce que c'est ?

Les Prestataires de Santé à domicile interviennent et suivent les patients tout au long du parcours de soins dans le cadre des principales maladies chroniques (maladies respiratoires, diabète, perte d’autonomie), de pathologies lourdes (Parkinson, immunothérapie, oncologie, maladies rares) ou encore de pertes d’autonomie liées au vieillissement ou au handicap.


Les PSAD : qu'est-ce que c'est ?
Ces derniers sont en capacité de mettre en œuvre, sur prescription médicale, des traitements associant la fourniture d’un dispositif médical complexe, la prestation de services techniques et administratifs et l’accompagnement du malade, en lien avec les professionnels de santé de ville et les établissements de santé.
 
Les PSAD emploient à ce jour plus de 25 000 professionnels, dont 5 000 professionnels de santé (médecins, pharmaciens, infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, diététiciens …), formés pour assurer une prise en charge de proximité, sur l’ensemble du territoire.
 
Les prestations sont, dans la quasi-totalité des cas, délivrées aux patients sur prescription médicale et font l’objet d’un remboursement par l’Assurance Maladie sur la base des tarifs de responsabilité définis par la Liste des Produits et Prestations Remboursables (LPRR).
 
Au-delà, les PSAD participent à l’accompagnement thérapeutique du patient et jouent un rôle clé dans l’adhésion du patient au traitement médical. Ils aident également ce dernier à devenir plus autonome et à mieux vivre avec sa pathologie au quotidien.
 
Ce rôle est d’autant plus facilité qu’il est mis en œuvre dans l’environnement habituel du patient, et s’adresse tout autant à lui qu’à ses aidants.
 
Par ailleurs, les PSAD mettent en œuvre les prestations et technologies nécessaires au suivi et à la bonne observance du traitement. Ils accompagnent les patients tout au long de leur parcours de soins et restent en lien permanent avec les autres acteurs de santé. En cela, les PSAD jouent un rôle clé dans la coordination des soins du patient.
 
Les services d’aide à domicile (autrement appelée aide à la personne) visent à assister les personnes dans leurs activités quotidiennes (aides ménagères, actes essentiels de la vie quotidienne, prestations d’ordre administratif etc.).
 
À la différence des prestations de santé à domicile, l’aide à domicile n’assure aucune prestation médicale et n’accompagne pas le patient dans son traitement ou son suivi en lien avec le prescripteur.
 
L’hospitalisation à domicile permet un retour rapide chez soi après une hospitalisation traditionnelle. Elle est dispensée par une équipe pluridisciplinaire (médecins, infirmiers, aides-soignants, kinésithérapeutes) qui assure la prise en charge médicale du patient, sous la direction d’un médecin coordinateur.
 
Accordée sur prescription médicale et après accord du médecin-conseil de l’Assurance maladie, l’hospitalisation à domicile s’adresse aux patients dont l’état de santé nécessite des soins médicaux complexes et coordonnés sans exiger la présence constante d’une équipe médicale. Elle concerne principalement la cancérologie, les soins périnataux et les soins palliatifs.
 
À la différence de l’hospitalisation à domicile, les Prestataires de Santé à Domicile ne prodiguent pas de soins médicaux ou paramédicaux sur le patient mais l’accompagnent et l’autonomisent dans l’utilisation de son dispositif médical et veillent à la bonne compréhension et observance de son traitement. Ils assurent un rôle de conseil et de suivi, en lien avec le médecin prescripteur, et l’alerte de toute situation inhabituelle.
 
Les PSAD forment également les professionnels de santé libéraux et les aidants à l’utilisation des dispositifs médicaux et réalisent un véritable accompagnement thérapeutique afin de participer à la réussite du traitement. Pour rappel, la prise en charge à domicile peut être jusqu’à 40% moins onéreuse qu’une prise en charge hospitalière.
 
Les PSAD prennent en charge :
Les maladies chroniques : maladie de Parkinson, incontinence, escarres, dénutrition, mobilité réduite...
La dépendance liée à l’âge : dénutrition, mobilité réduite, escarres...
Le handicap : pathologies infectieuses, dénutrition, mobilité réduite temporaire, douleur...
 
Les PSAD visent à apporter une réponse complète à l’accès de tous à la santé par une présence territoriale uniforme et adaptée. Ils constituent un moyen sous exploité de lutte contre les déserts médicaux grâce à la densité de leur maillage territorial et leur capacité de déploiement à grande échelle.
 
C’est ce que reconnaît d’ailleurs le rapport « Repenser l’organisation territoriale des soins » qui propose dans le cadre de la stratégie de transformation de notre système de santé de de « couvrir le territoire de moyens logistiques robustes dotés d’une logique industrielle » et citant les PSAD pour ce faire.
 
Avec plus de 3000 agences implantées sur l’ensemble du territoire, y compris dans les territoires les plus reculés, les PSAD permettent de faciliter l’accès aux soins des personnes les plus isolées. Ils contribuent aussi à la lutte contre les inégalités sociales d’accès aux soins dans la mesure où 90% des produits et prestations sont pris intégralement en charge par l’Assurance Maladie et les complémentaires santé.