Sommaire
Senior Actu

Article publié le 21/10/2013 à 06:00 | Lu 3392 fois

Les Français, la grippe saisonnière et la vaccination : sondage

Quel rapport les Français entretiennent‐ils avec la grippe ? Que pensent‐ils du vaccin ? Ont‐ils l’intention de se faire vacciner cette année ? … Alors que la campagne de vaccination en France vient de démarrer, l’Assurance Maladie a souhaité prendre le pouls de l’opinion… Pour ce faire, elle a confié à l’institut BVA, la réalisation d’une enquête* destinée à faire le point sur les connaissances, perceptions et pratiques des Français concernant la grippe et le vaccin. En voici les principales conclusions.


Des habitudes de vaccination stables dans le temps

- 25% de la population française affirme s’être fait vacciner contre la grippe saisonnière en 2012, un chiffre équivalent à 2011.
- Les plus âgés (65 ans et plus) sont significativement plus nombreux à déclarer s’être faits vacciner les années précédentes (61% en 2012 ; 60% en 2011).
- Près d’un Français sur trois a l’intention de se faire vacciner cette année (28%) ; ils sont deux sur trois à déclarer cette intention chez les plus de 65 ans (65%).
 
Des Français relativement bien informés sur la grippe saisonnière et la vaccination…

- 93% des Français reconnaissent que la grippe est une maladie grave, voire mortelle.
- Ils sont 91% à savoir que, lorsqu’on a eu la grippe une fois, on peut la ré‐attraper.
- 88% d’entre eux savent qu’il est recommandé de se faire vacciner après 65 ans.

… Même si un certain nombre d’idées reçues restent prégnantes sur ces sujets

- 80% des Français pensent à tort que le vaccin contre la grippe peut être mal toléré.
- une personne sur deux pense encore que le vaccin peut donner la grippe (48%).
- 59% des personnes interrogées pensent que le vaccin peut présenter des risques pour la santé.
- Un tiers des Français (34%) considère que le traitement par homéopathie est aussi efficace que le traitement contre la grippe.
- Presqu’une personne sur trois (30%) estime qu’il n’est pas utile de prévenir la grippe en se vaccinant alors qu’elle se soigne facilement grâce aux antibiotiques.
- Et un Français sur cinq (21%) considère qu’il est plus dangereux de se faire vacciner que d’avoir la grippe.
 
Protéger les autres : un argument important en faveur de la vaccination

- Pour 55% des Français le fait de protéger les autres en protégeant soi‐même contre la grippe constitue un facteur d’incitation à se faire vacciner.
- Le fait que la grippe puisse être grave voire mortelle représente également un facteur de motivation pour 45% des personnes interrogées.
- Enfin, le rôle de prescription du médecin est réaffirmé : pour 36% des Français le fait que le médecin ait conseillé de se faire vacciner est un élément déclencheur.
 
Un coût annuel de la grippe en France largement sous‐estimé

-55% des Français évaluent le coût annuel de la grippe entre 10 et 30 millions d’euros, et 15% entre 1 et 3 millions d’euros.
- Or, l’épidémie grippale qui a touché la France durant l’hiver 2012 a coûté environ 200 millions d’euros à l’Assurance Maladie.
 
*Sondage mené auprès d’un échantillon national représentatif de 975 Français âgés de 18 ans et plus interrogés par téléphone (interviews réalisées les 13 et 14 septembre 2013).