Sommaire
Article publié le 02/03/2021 à 09:51 | Lu 3600 fois

Le vaccin AstraZeneca finalement autorisé pour les plus de 65 ans




Le 1er mars 2021, sur le plateau du 20h de France 2, le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé que le vaccin développé par AstraZeneca et l’université d’Oxford serait désormais autorisé pour les personnes âgées de plus de 65 ans et présentant des comorbidités. Ce qui n’était pas le cas jusque-là.


Décidément, les jours passent et ne se ressemblent pas… Après avoir longuement tergiversé (ce qui ne fait rien pour rassurer les sceptiques de la vaccination), le gouvernement via son ministre de la Santé Olivier Véran vient d’annoncer que les « personnes âgées de plus de 65 ans vont pouvoir recevoir le vaccin AstraZeneca ».
 
« Toutes les personnes qui sont âgées de 50 ans et plus et qui sont touchées par des comorbidités peuvent se faire vacciner avec AstraZeneca, incluant les 65-74 ans, chez leur médecin traitant, dans l'hôpital qui les suit et bientôt en pharmacie » a précisé le ministre de la Santé sur Twitter.
 
Olivier Véran a par ailleurs ajouté que les pour « les personnes qui ont déjà contracté le Covid-19, une seule injection sera désormais nécessaire ». Plus précisément la Haute Autorité de Santé (HAS) préconise « une dose unique de vaccin, au-delà de 3 mois et de préférence 6 mois après l’infection ».
 
Soulignons que jusqu’à maintenant, la HAS déconseillait l’utilisation du vaccin AstraZeneca chez les plus de 65 ans considérant que les données disponibles étaient jugées insuffisantes pour évaluer l'efficacité du vaccin au-delà de cet âge-là. 
 
Hier, Olivier Véran, reprenant l’avis de la HAS indiquait que désormais « tous les vaccins dont nous disposons en France, le AstraZeneca, le Pfizer et le Moderna ont une efficacité qualifiée de « remarquable » pour préserver les gens et les protéger des risques de formes graves du Covid ».
 
Cette extension de la vaccination avec AstraZeneca aux plus de 65 ans concerne « 2,5 millions de personnes en plus » ce qui représente « un tiers des Français âgés de 65 à 74 ans » a précisé le ministre de la Santé.

Reste que de très nombreux Français seniors doivent toujours faire face à de grosses difficultés pour prendre leur rendez-vous vaccinal... Mais ceci est une autre histoire.