Sommaire
Article publié le 18/10/2021 à 13:06 | Lu 3386 fois

Le regard des jeunes sur les seniors et le vieillissement...




L’enseigne Domitys, l’un des leaders en France des résidences senior services, a lancé une grande enquête* auprès des jeunes de la génération Z l’interrogeant sur son regard sur la vieillesse. En voici les grandes lignes.


Photo John Moeses Bauan on Unsplash
Selon cette enquête, la pandémie aurait révélé les fragilités de notre système de santé tout en accélérant les inégalités. A ce titre, les différents confinements ayant pour but de préserver les aînés (mais pas que), la jeunesse aurait plutôt mal vécu ces moments de suppression de liberté.
 
Entre rancoeur supposée et recherche de boucs émissaires, qu’en est-il vraiment de la perception de la jeunesse vis à vis de ses anciens ?
 
Selon cette nouvelle étude, 60% des jeunes sondés auraient peur de vieillir mais 71% auraient envie de vivre vieux, au-delà des 90 ans. Par ailleurs, pour près des trois-quarts de ces jeunes (72%), la vieillesse serait une « étape heureuse » de la vie et pour plus des deux-tiers (69%), la crise du Covid 19 aurait eu un grand impact sur le « bien vieillir » (impact sur la vie sociale -63%- et sur la santé mentale -62%-).
 
À la question : « Qui a été le plus affecté par la crise Covid ? », près du tiers des sondés (29%) estime que les seniors ont été plus affectés, 28% pensent que les jeunes ont été plus touchés et 41% considèrent que les seniors ont été autant impactés que les jeunes.
 
Près des deux-tiers (64%) estiment, au sujet des mesures de restrictions durant la crise sanitaire (confinements, couvre-feux), qu’il était normal que les jeunes fassent des sacrifices pour protéger l’ensemble de la population et notamment les personnes âgées particulièrement exposées au virus.
 
D’autre part, 63% considèrent qu’ils partagent beaucoup de choses en commun avec les générations “seniors”. Pour autant, 70% reconnaissent ne pas partager les mêmes idéaux et les deux-tiers (65%) estiment qu’il existe un fossé entre les générations…
 
Une perception attisée par le sentiment largement partagé au sein de la Gen Z pour 61% « il est plus difficile d’être jeune aujourd’hui » qu’à l’époque de leurs grands-parents.
 
Cela mène-t-il à une incompréhension totale entre « jeunes » et « vieux » ? Pour plus de la moitié (56%) des jeunes, les seniors ne montrent pas suffisamment de solidarité et 41% affirment même que les jeunes et les anciens ne peuvent tout simplement pas se comprendre.
 
Heureusement, la quasi-totalité (92%) des répondants pense que le rapprochement entre les générations est important. Même si 71% estiment que cela ne constitue pas une priorité dans les politiques publiques…
 
« Cette étude conforte Domitys dans la poursuite d’échanges intergénérationnels au sein de ses résidences. Le lien social demeure primordial dans une société toujours plus fragmentée. Notre  engagement d’apporter une solution de logement gratuit aux étudiants en échange de temps passé avec nos résidents est un exemple d’actions concrètes allant dans ce sens » conclut Frédéric Walther, directeur général délégué. D'autant que manifestement, ce n'est pas gagné ! 
 
Pour rappel, Domitys fut fondée en 1998. C’est actuellement l’un des leaders français des résidences services seniors avec 130 structures.