Sommaire
Article publié le 22/03/2021 à 09:55 | Lu 2498 fois

Le point sur le jeûne intermittent




Le jeûne offre de nombreux bienfaits pour l’organisme mais il est souvent mal appréhendé… On imagine des privations importantes impossibles à tenir. Pourtant, il existe une alternative qui augmente également le bien-être tout en s’avérant plus facile à mettre en œuvre. Il s’agit du jeûne intermittent qui consiste à jeûner 16h sur 24h. Le point avec myVeggie, entreprise française spécialisée dans les compléments alimentaires naturels.


Le point sur le jeûne intermittent
Il faut savoir qu’il existe plusieurs versions du jeûne intermittent avec des alternances entre des phases d’alimentation et des phases plus ou moins longues de jeûne (des périodes sans manger). D’une manière générale, le jeûne intermittent est facile à intégrer à son quotidien ! Plus concrètement, il s’agit de jeûner 16h sur 24h.
 
De nos jours, les alimentations transformées, déséquilibrées, en trop grande quantité et le stress de la vie moderne fatiguent énormément notre système digestif... Dans ce contexte, le jeûne intermittent permet de le mettre au repos pendant des laps de temps suffisants afin de lui permettre de se régénérer.
 
Ce repos permet à nos organismes de se recharger en énergie et à l’esprit de se ressourcer pour retrouver l’harmonie. On considère aussi que cette pratique permet d’améliorer les performances physiques et intellectuelles.
 
Dans la pratique, le jeûne intermittent permet également de détoxifier l’organisme en profondeur, de le nettoyer en éliminant toutes les toxines. Il favorise aussi le renouvellement et la régénération cellulaire.
 
Ce processus permet de stimuler le déstockage des graisses et du sucre. En puisant dans ses réserves, l’organisme augmente son métabolisme. Ainsi, la pratique du jeûne s’intègre dans une démarche de perte de poids.
 
Souvent, les premiers jours sont les plus difficiles mais il convient de ne pas se décourager. Il n’est pas facile de bouleverser ses habitudes. Cependant, au bout de quelques temps, cela devient une habitude et la sensation de faim des premiers jours s'atténue très vite, pour disparaître, en même temps de ressentir le gain d’énergie.
 
Pour démarrer, il convient de fixer ses plages de jeûne et d’alimentation. Dans la pratique, il s’agit de retirer un repas dans la journée entre le petit-déjeuner ou le dîner. L’avantage de ce jeûne c’est que la période de 16h sans alimentation solide comprend la nuit. Sur ce point, il ne faut pas négliger l’importance d’une bonne nuit de sommeil réparateur. Il est également essentiel de bien penser à s’hydrater.
 
L’alimentation se répartit donc sur une période de 8h par jour, pendant lesquelles, il convient d’ingérer l’intégralité des besoins nutritionnels quotidiens, notamment en vitamines, protéines mais également en glucides et en lipides.
 
Attention cependant à limiter les apports en sucre. En effet, le sucre a pour effet de susciter des fringales peu de temps après son ingestion. Ainsi, des aliments trop sucrés peuvent vous amener à rompre le jeûne.





Dans la même rubrique
< >

Mercredi 21 Juillet 2021 - 01:00 Sexe : des seniors encore verts