Le point sur l'électrostimulation pour prévenir le vieillissement musculaire

L’électrostimulation est une technique qui s’est d’abord développée dans le domaine médical et principalement dans celui de la rééducation. Elle possède aujourd’hui de nombreuses indications dont certaines comme le travail musculaire, le soulagement de la douleur et des tensions musculaires ou l’activation de la circulation sanguine. Le point avec Compex, spécialiste des appareils d’électrostimulation et de rééducation, sur la prévention du vieillissement musculaire.





Comme les autres organes, nos muscles vieillissent progressivement et nous perdons ainsi environ un quart de notre masse musculaire entre 30 et 70 ans (Lexell 1983).
 
Ce vieillissement musculaire se manifeste par une diminution très progressive de la force qui devient perceptible le plus souvent après 50 ans.
 
Lorsqu’elle est prononcée, comme on peut le voir parfois chez des personnes de grand âge, cette diminution des qualités musculaires entraîne une dégradation de la marche qui devient difficile et moins stable, une impossibilité de monter des escaliers, des difficultés à effectuer les transferts…donc une altération souvent sévère de l’autonomie.
 
Parmi les nombreux facteurs impliqués dans ce processus du vieillissement musculaire, l’inactivité ou la réduction de l’activité est souvent pointée du doigt puisqu’il s’agit d’un des facteurs les plus importants, mais surtout d’un facteur que l’on peut corriger !
 
Une activité physique régulière est ainsi largement préconisée chez les séniors, notamment lorsqu’ils arrivent à l’âge de la retraite où bien souvent l’activité physique décroît avec la cessation de l’activité
professionnelle.
 
L’électrostimulation n’a pas pour but de se substituer à toute activité physique volontaire qui est toujours très bénéfique pour la santé en général et le système cardio-vasculaire en particulier, mais plutôt de permettre un travail complémentaire de musculation légère adapté à la prévention du vieillissement.
 
Ainsi deux séances de programme « Musculation » par semaine (3 pour les plus motivé(e)s), réalisées les jours sans activité physique augmentent la sollicitation musculaire globale de la semaine et permettent de ralentir les effets indésirables du vieillissement musculaire assure Compex dans sa communication.
 
Attention toutefois, pour être efficaces, ces séances demandent un peu de motivation et d’abnégation.
Ainsi, il n’est pas possible de se livrer à une autre activité en même temps que la stimulation qui provoque des contractions puissantes impliquant les fibres musculaires les plus profondes.

Article publié le 24/11/2022 à 01:00 | Lu 1071 fois