Sommaire
Article publié le 21/08/2018 à 02:56 | Lu 5337 fois

Le golf pour rester en bonne santé

Le 21 septembre prochain, à la Fondation Louis Vuitton, quelques jours avant l’ouverture en France de la prestigieuse Ryder Cup, le Forum Ryder Cup Golf et Santé sera pour la Fédération française de de golf l’occasion de réunir des personnalités reconnues du monde de la santé pour sensibiliser le grand public aux bénéfices de la pratique régulière de ce sport.


Alors que l’activité physique apparait plus que jamais comme un élément déterminant et essentiel pour vivre plus longtemps et en bonne santé, de nombreuses études démontrent le rôle positif du golf. Jeu de plein air, d’intensité et de durée modulable, il mobilise les muscles de tout le corps et permet notamment de rompre avec notre rythme quotidien.
 
La pratique de ce jeu permet en effet une augmentation de la performance aérobie, de la résistance des muscles du tronc et favorise la perte de poids. Un parcours de 18 trous correspond ainsi parfaitement aux 10.000 pas par jour recommandés par les médecins pour rester en forme et en bonne santé.
 
Autre atout santé par exemple : il semblerait que les golfeurs aient une propension plus importante à produire du HDL cholestérol (« bon » cholestérol) et à avoir un meilleur ratio HDL cholestérol/cholestérol total, deux facteurs importants dans la prévention des maladies cardio-vasculaires ».
 
De plus, le geste en lui-même est complexe et demande force, souplesse, et sens de l’équilibre. L’exercice régulier du golf améliore donc l’habilité gestuelle et prévient les risques d’arthrose chez les personnes plus âgées.
 
Par ailleurs, le golf peut offrir un répit indispensable à notre équilibre psychologique. Le rapport au temps dans la pratique du golf est de nature à modifier notre dépendance immédiate à la récompense, de l’inscrire dans une autre temporalité que celle que la frénésie des images et des informations qui imprègne le fonctionnement de notre cerveau. Important pour ceux qui sont accrocs à leur smartphone.
 
Le golf, sport à faible risque de blessure, est adapté aux pratiquants de tous âges. Il favorise donc le dialogue intergénérationnel et permet de combattre l’isolement. Maintenir ou rétablir le lien social est désormais un vrai enjeu de santé publique, un facteur clé pour rester plus longtemps en bonne santé.
 
Auparavant considérée comme une discipline « à part » (pour ne pas dire de "nantis"), le golf en France figure aujourd’hui au 4e rang des sports individuels les plus pratiqués et au 6e rang tous sports confondus, devant le rugby ou le handball.





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 21 Septembre 2018 - 01:00 Une libido en berne ? Et pourquoi pas un sex-toy ?