Le Zippo passe au gaz

Depuis 1932, les briquets Zippo ont toujours fonctionné à l’essence. Laissant une odeur caractéristique dans la poche de leur propriétaire. A tel point que les fumeurs de pipes ou de cigares se refusaient à utiliser ce type de briquet afin de ne donner aucune odeur d’essence à leur tabac. Avec l’arrivée du gaz c’est une véritable révolution qui vient de se produire.





Il faut reconnaître que le claquement significatif d’un Dupont ou d’un Dunhill avait disparu depuis longtemps de notre environnement.
 
Le briquet chic avait été supplanté par des produits jetables sans grand intérêt. Et, soyons honnête, le Zippo lui-même était réservé à des utilisateurs souvent propriétaires d’une Harley Davidson.
 
Les joies du Zippo avaient néanmoins leurs limites ; ce qu’a parfaitement compris la direction de la marque. Constitué d’une coque et d’un insert contenant la bourre absorbant l’essence, le Zippo était très facilement transformable en briquet à gaz.
 
Il suffisait de remplacer l’insert original par un autre modèle qui intègre un réservoir de gaz. Fini donc la burette d’essence, la mèche à changer et l’odeur d’essence persistante qui gâchait les cigares.
 
Les inconditionnels du Zippo ne seront pas dépaysés, on retrouve le même bruit du cliquet lorsque l’on ouvre le briquet ainsi que celui du capot qui claque à la fermeture. Pour ceux qui effectuait l’ouverture et l’allumage d’une seule main, il faudra néanmoins un certain entraînement.
 
Zippo propose deux types d’inserts dont l’un à double flamme « torche » est particulièrement dédié aux amateurs de cigares. Le remplissage se fait par le fond de l’insert avec une cartouche de butane.
 
Les inserts gaz s’adaptent à tous les modèles de Zippo sauf les Slim et les 1935 Replica. L’insert de type torche est disponible au prix de 19,90 Euros.
 
Joël Chassaing-Cuvillier

Article publié le 06/07/2022 à 01:00 | Lu 1450 fois