Le Leem alerte sur les risques liés à une surmédication chez les seniors

Dans un élan de prévention sanitaire, le Leem (Les Entreprises du Médicament) a récemment dévoilé une campagne nationale visant à sensibiliser sur les dangers inhérents à la surmédication des seniors. Cette initiative, cruciale pour la santé publique, aborde une thématique souvent méconnue mais d'une importance capitale : la polypharmacie chez les personnes âgées.



En France, la population senior est particulièrement exposée au risque de surmédication, un phénomène qui peut engendrer des conséquences délétères. Les chiffres sont alarmants - près de la moitié des plus de 65 ans prennent au moins cinq molécules par jour, selon des données de l'Assurance maladie ; ils révèlent que la médication excessive touche une part significative de cette tranche d'âge, augmentant le risque d'effets indésirables et d'interactions médicamenteuses préjudiciables.

La campagne du Leem interpelle : elle met en lumière les pièges de l'automédication et les prescriptions multiples qui peuvent se cumuler au fil des ans. Les experts soulignent l'importance d'une gestion rigoureuse des traitements prescrits aux seniors et préconisent une évaluation régulière et personnalisée des besoins en médicaments.

À travers des messages clairs et des visuels percutants, la campagne vise à encourager le dialogue entre les patients âgés, leurs familles et les professionnels de santé. Car l'enjeu est de taille : il s'agit d'optimiser la médication pour préserver au mieux l'autonomie et la qualité de vie des seniors.

Le Leem rappelle que chaque traitement doit être justifié ; chaque comprimé avalé doit être nécessaire. La surmédication n'est pas une fatalité et peut être évitée grâce à une meilleure information et à une prise de conscience collective.

Pour plus d'informations sur cette initiative salutaire, rendez-vous sur le site du Leem où vous trouverez ressources et recommandations... Car prendre soin de sa santé ne signifie pas forcément multiplier les traitements, mais plutôt les choisir avec discernement.
 
Publié le 13/06/2024 à 11:18 | Lu 1770 fois


La rédaction vous conseille
< >



Retrouvez Senioractu.com sur
Facebook
X


Facebook
X