Sommaire
Article publié le 01/06/2021 à 01:00 | Lu 1833 fois

La marche à pied comme "geste barrière" ?




L’International Journal of Obesity a publié un rapport au mois de février 2021 démontrant que le rythme de marche était un indicateur de risque potentiel de Covid-19. Selon les travaux de cette équipe de chercheurs britanniques, ceux qui marcheraient rapidement auraient deux fois moins de chance de contracter une forme sévère du Covid-19 et presque 4 fois moins de risques de mourir d'une infection au coronavirus. Détails.


Face à ces chiffres pour le moins étonnants, il convient de rappeler que d’une manière générale, la sédentarité est nocive pour la santé (et ce quelque soit notre âge) et que pratiquer une activité physique régulière, permet non seulement de se maintenir en bonne forme -physique et mentale- mais aide également à combattre le Covid-19.
 
Selon les derniers chiffres publiés par Santé publique France au 24 mai 2021, il y aurait 5.605.895 cas confirmés de Covid-19 et un total de 108.687 décès au sein de l’Hexagone. L’épidémie du coronavirus circule encore sur tout le territoire (avec des variants plus ou moins virulents) et il est donc important que chaque citoyen adopte des gestes simples de prévention permettant de réduire sa transmission.
 
WeWard est une jeune start-up parisienne qui propose une application incitant ses utilisateurs à effectuer les fameux 10.000 pas par jour (environ 7 km) préconisés par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en les récompensant financièrement !
 
Ce, afin de lutter contre la sédentarité et pour privilégier une démarche plus écoresponsable en diminuant la prise des transports privés et publics et pour se protéger face à la circulation du virus.
 
« 2.5 millions d’utilisateurs augmentent en moyenne leur temps de marche de 24%. En plus des bienfaits connus sur la santé physique et mentale comme la diminution des risques de maladies cardio-vasculaire, nous pensons que la marche à pied est le meilleur moyen de déplacement pour se protéger et renforcer son système immunitaire » selon Yves Benchimol, co-fondateur et CEO de la startup.
 
On le sait, depuis quelques années déjà, la sédentarité est devenue un enjeu de santé publique et ce, partout dans le monde. Elle correspond à « une situation d’éveil caractérisée par une faible dépense énergétique en position assise ou allongée ».
 
Selon l’OMS, elle fait même partie des dix premiers facteurs de « risque de mortalité dans le monde », entraînant le développement de pathologie telles que le diabète, le cancer ou des maladies cardio-vasculaires sur différentes tranches d’âge.
 
Une étude réalisée en 2008 par cette institution démontre qu’environ 3,2 millions de décès chaque année sont attribuables au manque d’exercice. Et la France n’est pas épargnée par ce phénomène.
 
Rappelons que le podomètre est un excellent outil pour mesurer l’activité physique d’un individu car il comptabilise le nombre de pas effectué par celui-ci, permettant une prise de conscience du comportement de la personne qui s’en sert.
 
*L’application est téléchargeable sous Android et iOS.