La France des spiritueux

Avec ses armagnacs, cognacs, calvados et autres rhums agricoles, la France n’avait rien à envier aux autres nations. Néanmoins, les effets de mode rendirent ces alcools presque désuets sur leur marché national en étant détrônés dans un premier temps par le whisky, puis par la vodka et le gin.





Autant de parts de marché qui échappaient aux producteurs et distillateurs français. Forte d’un savoir-faire pluri centenaires en matière de vieillissement et de maîtrise de la tonnellerie, la France en toute logique, s’inséra il y a plusieurs années dans cette compétition des spiritueux les plus demandés.
 
La mode des whiskies japonais marquant une pose en raison, d’une part d’une disponibilité réduite et surtout, d’une augmentation excessive des prix qui finit par éloigner les amateurs.
 
Dès le début des années 2000, des distillateurs français se lancent avec succès dans le whisky avec, notamment, des maisons comme la Distillerie des Menhirs ou la gamme l’Evadé qui fait partie de la galaxie par la maison familiale Whiskies du Monde.
 
La vodka fait également partie des spiritueux dont les maisons françaises se sont emparées avec succès. Quant au rhum, qui rencontre un joli succès, il est pour un grand nombre de marques d’origine françaises géographiquement.    
 
L’Evadé, Évadé est une gamme complète de whiskies cultivés, distillés et vieillis en France, non colorés, non filtrés à froid et sans aucun additif. La gamme se compose de quatre références avec chacune un profil aromatique unique et distinct qui révèle le véritable savoir-faire français. A découvrir sans plus attendre !
 
Les deux dernières nouveautés de la gamme sont un « wine cask finish » et un très joli « rum cask finish ». Distillé en France en alambic charentais à partir d’orge français, ce whisky est vieilli entre 3 et 5 ans avant d’être affiné pendant 20 mois en fûts de rhum agricole.
 
Le résultat est à la hauteur du soin apporté à l’élaboration de ce whisky. Un nez fleuri et fruité qui annonce une bouche à la fois ronde et dynamique dominée par les épices. Une bouche longue qui se termine sur des notes herbacées. A déguster sec ou avec un high ball. Whisky Evadé chez Whiskies du Monde et chez les cavistes.
 
Dans cette quête des spiritueux conçus en France, après le whisky et le gin, voici la vodka. En l’occurrence la vodka Pyla des Vignes. Il s’agit de l’exemple parfait de ce que les terroirs français peuvent offrir en matière d’alcool du monde.
 
Ici le terroir est bordelais et la matière première est le raisin. Sans oublier bien sûr la famille Bernard. Une vieille famille de distillateur qui connaît son alambic à colonne sur le bout des doigts et sait le faire bouillir à bon escient.
 
Le filtrage effectué avec un sable venu de la dune du Pyla donne son nom à cette vodka qui n’a rien à voir avec un produit issu de grains ou de féculents. Le nez est expressif, fruité et délicat. En bouche, passée la première rondeur on découvre le raisin qui s’affirme face à une touche vanillée et reste présent dans la longueur.
 
Une vodka élégante et raffinée qui conviendra parfaitement à la confection de cocktail mais aussi à une dégustation pure à bonne température. Vodka Pyla des Vignes/Whiskies du Monde. Chez les cavistes et Nicolas. 
 
Dans le monde des spiritueux, le rhum tient une place à part et les origines sont nombreuses. Bien souvent ces origines déterminent sa conception.
 
Pur canne pour les produits français et mélasse pour le reste du monde. Depuis quelques années, on assiste à une montée en puissance de la qualité des produits ainsi que de l’arrivée de produits innovants parmi lesquels on trouve les rhums arrangés et les rhums épicés.
 
Certes, selon la réglementation européenne, il ne s’agit plus de rhum mais de simples spiritueux. Ce que l’on connaissait depuis toujours sous le nom de punch rencontre aujourd’hui un succès auprès d’une nouvelle génération de consommateurs.
 
Voici pour les amateurs de rhum trois jolis flacons en provenance de la Jamaïque et du Panama.
Véritable gourmandise à boire pure ou en cocktail le Canerock est un « rhum épicé ».
 
Il s’agit d’un assemblage de rhum vieux dans lequel ont infusé des épices, de la vanille, du gingembre et de la coco. La finition dans des fûts de sherry lui apporte cette rondeur souple qui fait de ce « spiced rum » un véritable bonbon gourmand. Canerock un rhum épicé de chez Ferrand.
 
Des rhums sans sucre ajouté et sans colorant.
A découvrir également dans la gamme de rhums de la maison de négoce Mezan, le XO Jamaican et le Chiriqui aux origines panaméennes. Une maison exigeante sur ses produits : pas de sucre ajouté, pas de colorants ni de filtration à froid. Un choix qui va au-delà de la réglementation européenne de 2021 qui autorise un sucrage jusqu’à 20%.
 
Avec ses rhums originaires des meilleures distilleries des caraïbes, chaque année Mezan met en avant des éditions spéciales, cette année ce sont quatre millésimes : le Guyana 2011, le République Dominicaine 2012, un Jamaïque 2010 et un single cask Jamaïque 2006.
 
Des séries limitées qui ne doivent pas occulter les bases permanentes de la gamme Mezan. Deux références, le Jamaica XO élevé en fût de bourbon et le Chiriqui du Panama fini en fût de muscat.
L’un comme l’autre sont des rhums de mélasse. Deux  rhums légers à 40° qui conviennent parfaitement dans la confection des cocktails. Des rhums à découvrir.
 
Joël Chassaing-Cuvillier

Article publié le 05/07/2022 à 02:00 | Lu 1528 fois