L'or physique en héritage : comment cela se transmet-il ?

Valeur refuge par excellence, l'or est une matière précieuse que de nombreux Français possèdent chez eux. En grande ou petite quantité, cela permet de conserver son patrimoine en étant à l'abri des crises ou des pertes de valeur. Lorsqu'un parent décède, cet or devient un héritage mais attention, il est soumis à certaines règles pour sa transmission.






Une solution d'épargne

En particulier en temps de crise, l'or physique est une solution d'épargne fiable. Le métal précieux est un actif tangible qui conserve sa valeur à travers le temps. De l'or sera toujours de l'or, c'est ce qui le rend particulièrement intéressant pour protéger son patrimoine.
 
De plus, il est aujourd'hui facile d'acheter des lingots ou pièces en ligne par le biais de plateformes spécialisées comme Or.fr. Cet or est susceptible de prendre de la valeur à long terme et on peut donc, se retrouver un jour avec d'importantes sommes à léguer. Cependant, il faut comprendre comment la transmission fonctionne en cas d'héritage.

Recevoir de l'or en héritage

Lorsqu'un parent décède, ses proches vont pouvoir recevoir des biens en héritage. Il peut s'agir de biens immobiliers comme une maison, mais aussi des biens mobiliers comme des objets de valeur.
 
C'est dans cette catégorie que vont rentrer les pièces, les bijoux ou les lingots d'or. Ces biens peuvent être transmis d'après les volontés de la personne, mais il faudra effectuer une déclaration de succession si la valeur des objets est supérieure à 50 000 euros.
 
A ce titre, pour connaitre la valeur des pièces ou des lingots d'or perçus, on peut consulter le cours officiel de l'or sur Or.fr.
 
Selon le montant des biens perçus et le lien de parenté avec la personne décédée, il peut y avoir des droits de succession à régler ou des taxes en fonction du montant à payer. Dans ce cas, il est plus simple de recevoir ce genre d'héritage si l'on se trouve en ligne directe, c'est-à-dire les enfants ou le conjoint.
 
En revanche, pour que cette transmission soit plus simple, on peut prendre les devants et préparer la succession de son vivant. Dans ce cadre, les règles sont encore différentes.

Transmettre son or avant son décès

Il est tout à fait possible de transmettre son or en faisant un don de la main à la main. En effet, on peut faire des dons manuels lors d'évènements particuliers tel un mariage, une naissance ou un anniversaire par exemple.
 
Dans ce cas, il faut déclarer le don auprès du centre des impôts. On peut le faire soi-même en remplissant un formulaire, sans que l'intervention d'un notaire en soit nécessaire. Cependant, il existe des frais pour le droit de mutation. Cette taxation est tout de même relativement faible par rapport à un droit de succession, ce qui est plus intéressant.
 
Évidemment, il est aussi possible de transmettre de main à main de l'or puisque celui-ci n'est pas nécessairement déclaré lorsqu'il est obtenu. Dans ce cadre-là, il n'y aura pas de déclaration, en revanche lorsque l'on souhaitera le revendre pour le convertir en euros, il y aura une taxe sur le montant de la vente.

Article publié le 07/04/2023 à 01:00 | Lu 6462 fois