Sommaire
Article publié le 15/09/2020 à 01:00 | Lu 1987 fois

L'assurance-vie : l'un des placements préférés des seniors




On le sait bien, cela fait déjà des années que l’assurance-vie reste l’un des placements préférés des Français et notamment des seniors. Faisons donc le point sur cet investissement financier accessible à tous et à la fiscalité avantageuse. Détails.


L'assurance-vie : l'un des placements préférés des seniors
Avant d’entrer dans le détail de l’assurance-vie, sachez qu’il n’existe pas, contrairement à ce que beaucoup pense, d’âge limite pour souscrire un tel contrat. Ainsi, que vous soyez encore dans la vie active, proche ou déjà à la retraite, ce placement reste accessible au plus grand nombre et notamment aux seniors.
 
Il convient tout de même de souligner qu’un assureur peut réserver les ouvertures de contrats aux épargnants âgés de moins de 85 ans, comme le recommande d’ailleurs la Fédération française de l’assurance (FFA) qui souhaite limiter les adhésions des clients d’un « âge élevé ».
 
De nombreuses banques ou assurances -comme Allianz par exemple-, proposent ce type de produit financier dans leurs catalogues de placements.
 
Généralement, il vous faudra remplir un questionnaire qui permettra à l’organisme émetteur de l’assurance-vie de dresser votre profil d’investisseur et donc, de vous proposer la gestion la plus adaptée à votre portefeuille ; plus ou moins risquée en fonction de vos besoins en matière de placement.
 
D’une manière générale, l’assurance-vie est un produit « phare » pour : préparer votre retraite ou pour organiser en amont, la transmission de votre patrimoine avec une fiscalité réduite à condition de la conserver plus de huit ans.
 
D’où l’importance d’adapter le contenu de vos contrats en fonction de vos projets futurs ! Pour faire simple, vous ne placerez pas vos économies de la même manière selon que vous souhaitez financer votre retraite ou que vous voulez aider vos enfants à s’acheter une maison…
 
Sachez que les taxes sur les assurance-vie s’élève à 30% pour tous les contrats de moins de 8 ans et pour tous les contrats de plus de 8 ans mais supérieurs à 150.000 euros d’encours (300.000 euros pour un couple). Point important à souligner : seuls les bénéfices sont taxés et non l’épargne que vous avez versé sur votre contrat.
 
Par ailleurs, en tant qu’assuré, si vous possédez un contrat de plus de 8 ans, vous avez la possibilité de bénéficier tous les ans d’un abattement vous permettant de récupérer 4.600 euros (ou 9.200 euros pour un couple) de bénéfices sans faire l’objet d’une imposition quelconque.
 
Sachez qu’avec une assurance-vie, et comme indiqué précédemment, vous pouvez bénéficier d’avantages fiscaux lors de la transmission de votre patrimoine ; un point primordial, généralement pour les retraités, d’autant que vous pouvez choisir librement les bénéficiaires de votre contrat.
 
Si votre conjoint ou votre partenaire pacsé sont les bénéficiaires de votre assurance-vie, ils ne paient pas d’impôts. En revanche, pour les autres, si vous versez un capital avant vos 70 ans, vos bénéficiaires toucheront l’assurance-vie sans droits de succession à hauteur de 152.500 euros et une taxation forfaitaire s’élevant à 20% sera appliquée jusqu’à 700.000 euros et à 31,25% au-delà de ce montant.