Sommaire
Article publié le 22/07/2020 à 04:18 | Lu 1151 fois

Journée mondiale de la malbouffe : dix conseils pour manger mieux par Nathalie Negro




A l’occasion de la Journée mondiale de la malbouffe (21 juillet), Nathalie Negro, responsable du centre nutritionnel des Thermes de Brides-les-Bains, livre des conseils accessibles à tous, pour remédier aux comportements qui déséquilibrent notre alimentation et rappelle l’importance de se faire plaisir sans se priver.


« Quand on pense malbouffe, on cite souvent les fast-food. En réalité, derrière ce terme se cachent une multitude de comportements qui déséquilibrent notre alimentation, sur les plans quantitatifs et qualitatifs » alerte Nathalie Negro.
 
Conseil n°1 : accorder une vraie place à chaque repas en oubliant toutes autres distractions notamment celles liées aux écrans.
 
Conseil n°2 : prendre le temps nécessaire pour manger avec un maximum de plaisir. « Fastfood signifie rapidement servi, pas rapidement mangé » note Nathalie Negro.
 
Conseil n°3 : apporter un minimum de soin à la présentation de ses plats et à leur accommodation pour plus de convivialité.
 
Conseil n°4 : ne pas se forcer pas à manger si l’on n’a pas faim. A l’inverse, il ne faut pas sauter un repas si l’on a faim dans l’objectif de maigrir. Cela ne fait que perturber le rythme et les choix alimentaires ultérieurs.
 
Conseil n°5 : lorsque l’on manque de temps pour déjeuner, un sandwich peut être équilibré, à condition de contenir une source de protéines (jambon, œuf, thon, poulet…), des crudités et un peu de matière grasse (un peu de beurre, 1-2 c. à café de vinaigrette). Ensuite, il s’agit d’équilibrer le repas du soir avec ce qui a manqué en priorité le midi (légumes, laitage, fruit).
 
Conseil n°6 : envie d’un hamburger, d’une quiche ou d’une pizza ? Il ne faut pas se priver, à condition de ne pas cumuler avec des frites, une boisson sucrée, une glace ou une pâtisserie.
 
Conseil n°7 : cuisiner soi-même ne prend pas nécessairement beaucoup de temps. Pourquoi ne pas bloquer 30 minutes chaque jour dans son agenda pour les dédier à la préparation des repas ?
 
Conseil n°8 : pour ceux qui pensent que cuisiner des légumes prend trop de temps, les légumes surgelés ou en conserve non cuisinés sont une solution. Quant aux légumes frais, il convient de les préparer dès leur achat (lavage, épluchage, découpe) et de les stocker dans des boîtes au réfrigérateur. Il ne restera plus qu’à la cuire à la demande.
 
Conseil n°9 : pour ceux qui n’aiment pas boire de l’eau nature, il est possible de l’aromatiser (dans 1 litre d’eau, ajouter 50ml de jus de fruits ou 100g de fruits coupés, puis ajouter 1 épice ou 4-5 feuilles d’une herbe fraîche (fraise-sauge, citron-basilic, ananas-gingembre, orange-cannelle…).
 
Conseil n°10 : pour les accros aux sucreries, il faut s’accorder une pâtisserie ou une glace en milieu de semaine et une autre pendant le week-end. Le reste du temps, le sucré peut être ajouté par petites touches (1 c. à café de sucre ou de confiture dans un yaourt, 2 carrés de chocolat en fin de repas…).