Journée internationale de la solidarité humaine : des dons pour la recherche contre Alzheimer

A l’approche de la Journée internationale de la solidarité humaine le 20 décembre prochain, la Fondation Vaincre Alzheimer veut sensibiliser l’opinion publique à l’importance de la solidarité et de la générosité envers les personnes atteintes de cette pathologie. De fait, elle encourage le don pour la recherche afin d’agir pour lutter contre la maladie et l'ensemble des maladies neurocognitives.


Aujourd’hui, la maladie d’Alzheimer touche environ 1,1 million de personnes en France et 2 millions d’aidants.

Et compte-tenu du vieillissement de la population (au moins jusqu’à 2050), les prévisions pour le futur sont alarmantes : on estime ainsi à 250.000 le nombre de nouveaux cas diagnostiqués chaque année en France et 1,8 millions de cas d’ici 2050 (soit 7,8% de la population de plus de 65 ans).

Rappelons que la maladie d’Alzheimer (et les maladies apparentées) est une pathologie neurodégénérative qui affecte progressivement les fonctions cognitives telles que la mémoire, le langage ou encore le raisonnement.
 
Dans ce contexte, la Fondation Vaincre Alzheimer finance chaque année des projets qui se veulent novateurs en matière d’Alzheimer et de maladies neurocognitives.
 
Grâce à son Comité Scientifique International, elle sélectionne les projets qui s’annoncent les plus prometteurs à financer. Recherche fondamentale, translationnelle ou clinique, « la Fondation finance l'excellence à travers la France » assure son communiqué.
 
Depuis sa création en 2005, cette organisme a financé mille chercheurs pour un montant de plus de 9 millions d’euros. Actuellement, ce sont plus de 140 molécules qui sont en cours d’essai clinique, portant l’espoir sur de futures thérapies anti-Alzheimer.
 
Tout récemment, deux nouvelles immunothérapies (Lecanemab* – Donanemab) ont prouvé leur efficacité pour ralentir le déclin cognitif. Toutefois, ces traitements ne stoppent pas complètement l'évolution de la maladie d'Alzheimer.
 
Cette pathologie étant multifactorielle, elle implique des mécanismes complexes. Un traitement unique ne suffira donc pas. Il est nécessaire de développer plusieurs traitements combinés pour une approche de multithérapie.
 
Par ailleurs, les futurs traitements devront être administrés le plus tôt possible pour être efficaces. C’est la raison pour laquelle le développement de méthodes de diagnostic précoce est également important.
 
La Fondation Vaincre Alzheimer, reconnue d’utilité publique, est financée exclusivement par la générosité du public, individuels et entreprises. Elle ne reçoit aucune subvention de l’Etat ni d'autres instances publiques.
 
Un jour de recherche coûte 500€. Concrètement, cela signifie qu’en donnant 65€ (22,10€ une fois la défiscalisation de 66% appliquée), 1 heure de recherche est financée. 130€ = 2h de recherche, 250€ = une demi-journée de recherche.
 
Pour agir en faisant un don

*Pour la première fois, ce traitement a montré un nettoyage du cerveau de ces plaques amyloïdes accompagné d’un ralentissement significatif du déclin cognitif chez les patients traités et ce, après 18 mois de traitement.

Publié le 19/12/2023 à 01:00 | Lu 3411 fois