Sommaire
Article publié le 15/10/2020 à 09:39 | Lu 786 fois

Insuffisance cardiaque : 4 questions au docteur Patrick Assyag, cardiologue




La fréquence de l’insuffisance cardiaque (IC) a doublé en dix ans. Elle touche environ 15 millions de personnes en Europe. En France, c’est la première cause d’hospitalisation chez l’adulte (165.000 par an). Et plus d’un million de personnes sont atteintes d’IC.


Insuffisance cardiaque : 4 questions au docteur Patrick Assyag, cardiologue
Pourriez-vous définir l’insuffisance cardiaque ?
Il s’agit de l’incapacité du ventricule gauche à assurer un débit cardiaque suffisant pour couvrir les besoins métaboliques aussi bien au repos qu’à l’effort.
 
Peut-on prévenir l’insuffisance cardiaque ?
Oui, en traitant les deux causes de l’insuffisance cardiaque. En premier lieu, l’hypertension artérielle. En effet, il convient de traiter les patients et surtout de bien contrôler les chiffres tensionnels. On sait qu’en France, il y a 50% des patients hypertendus dont la pression artérielle n’est pas suffisamment contrôlée ; les valeurs doivent être en deçà de 140/90.
 
La 2ème cause liée à l’insuffisance cardiaque est l’infarctus du myocarde. Il convient de traiter tôt les patients présentant des douleurs thoraciques suspectes en réalisant dans les meilleurs délais une coronarographie avec mise en place d’un ou plusieurs stents afin de prévenir l’infarctus du myocarde été de préserver ainsi la fonction cardiaque.
 
Qu’est-ce qui explique le retard de diagnostic ?
Ce retard est souvent expliqué parce que l’insuffisance cardiaque est mal connue en France ou associée à de nombreuses comorbidités (diabète, maladies respiratoires, maladies neurologiques, anémie, etc.).
 
Il convient de faire le diagnostic le plus rapidement possible à partir de l’acronyme suivant EPOF : E pour essoufflement, P pour poids, O pour œdèmes des membres inférieurs et F pour fatigue.
 
Si ces symptômes sont identifiés par le patient, il convient de consulter le plus rapidement possible son médecin traitant et son cardiologue.
 
Quels conseils donnez-vous aux personnes malades pour vivre le mieux possible avec une insuffisance cardiaque ?
1- se faire suivre régulièrement par son médecin traitant et son cardiologue.
2- prendre ses médicaments selon les conseils de son médecin
3- consulter le plus rapidement possible en cas de signe d’aggravation (essoufflement, prise de poids, œdèmes des jambes, douleur thoracique suspecte, palpitations, malaise, perte de connaissance, etc.).
4- surveiller son poids régulièrement
5- éviter de boire plus d’1,5 litre de liquides par jour
6- adopter une alimentation peu salée
7- réduire la consommation d’alcool
8- cesser de fumer
9- se faire vacciner contre la grippe et le pneumocoque
10- pratiquer régulièrement une activité physique
11- obtenir une prise en charge multidisciplinaire (médecin généraliste, cardiologue, infirmière, pharmacien, diététicien, kinésithérapeute et biologiste).
12- bénéficier également d’une éducation thérapeutique qui sera prodiguée au mieux dans le cadre de cette prise en charge multidisciplinaire avec comme modèle en Ile-de-France, le réseau insuffisance cardiaque Resicard.

Source : Alliance du coeur