Sommaire
Article publié le 21/06/2022 à 02:02 | Lu 780 fois

"Inavouable" à la Comédie des Champs-Elysées : jusqu'où iront-ils ?




Gaspard et Clémence, retraités apparemment très heureux, se sont proposés pour garder leur petit-fils Roberto. Juste le temps d’une semaine, leur fils Lucas et leur belle fille Manon ayant décidé d’aller passer quelques jours à Capri.


"Inavouable" à la Comédie des Champs-Elysées : jusqu'où iront-ils ?
A Capri, en amoureux pensent les deux ainés, quand brusquement leur fils leur annonce que leur couple est au bord de l’éclatement et que Manon part avec un autre homme.
 
Cette révélation sera le déclenchement de bien d’autres confessions, de la part de leur fils d’abord, mais finalement, cette dynamique des aveux va se propager chez nos seniors également, dans un crescendo irrésistible qui semble ne pas pouvoir s’arrêter…
 
La pièce fut écrite par Éric Assous en 2018, auteur prolixe dont on a déjà vu beaucoup de créations sur nos scènes parisiennes. On est bien sûr dans les conventions du boulevard, mais un boulevard élégant, qui ne s’aventure jamais dans le facile, encore moins dans le vulgaire.
 
Jean-Luc Moreau reprend le rôle tenu initialement par Michel Leeb, celui de Gaspard, le père tout lisse qui finalement a lui aussi ses petits secrets plus ou moins avouables. Anne Jacquemin, qu’on a déjà vue dans Monsieur Krebs et Rosalie de René de Obaldia, lui donne la réplique en bonne épouse attachante, mais avec elle aussi son jardin secret.
 
Arthur Fenwick, avec sa fougue et sa jeunesse qui lui valurent une nomination aux Molières pour son interprétation dans « Le lauréat », campe un Lucas plein de contradictions. Amoureux malheureux, il est pourtant tout prêt à pardonner à son épouse Manon -jouée par la toute fraîche Alice Raucoules- épouse qui, elle aussi, aura des choses à nous dire.
 
C’est Jean-Luc Moreau qui signe la mise en scène, en grand spécialiste qui nous a offert de remarquables réalisations depuis des décennies. Il maîtrise parfaitement les rouages du boulevard et sa complicité évidente avec l’auteur assure une grande cohésion sur le plateau, habillé d’un décor bourgeois et élégant.
 
Un spectacle raffiné dans un théâtre qui ne l’est pas moins, et dans un quartier de Paris où l’on a toujours plaisir à venir. En plus, la salle est climatisée, ce qui est un atout non négligeable par ces temps de grosses chaleurs.
 
Alex Kiev

« Inavouable » d’Éric Assous
Comédie des Champs Élysées
15, avenue Montaigne
75008 Paris
Du mercredi au samedi à 20h30
Dimanche à 16h





AD



ARTICLES LES +