Sommaire
Article publié le 17/02/2021 à 10:11 | Lu 1088 fois

Homiz : plateforme de cohabitation intergénérationnelle




Afin de répondre à l'isolement des personnes âgées et à la difficulté pour les étudiants de trouver un logement décent et abordable, les fondateurs de Homiz ont mis au point, ce qui s’annonce comme le « premier service hybride » (à la fois humain et digital) de cohabitation intergénérationnelle. Explications.


Yohan, Mokhtar et Benjamin sont de jeunes entrepreneurs passionnés par la transformation digitale et le marketing stratégique. Ils ont voulu mettre à profit leurs compétences pour défendre une cause solidaire.
 
L’idée ? Mettre le digital au service de l’humain. Il s’agit là du crédo de cette plateforme de cohabitation intergénérationnelle baptisée Homiz. Ce, dans l’optique de lutter contre la précarisation du logement chez les étudiants (toujours aussi difficile de trouver un endroit décent où habiter) et par la même occasion, de permettre aux 5 millions de seniors indépendants en France de briser leur solitude (alors même qu’ils vivent souvent dans des appartements ou maisons trop grands pour eux).
 
Homiz met en relation grâce à sa plateforme en ligne les jeunes et les seniors pour créer une colocation intergénérationnelle.
 
Cette plateforme est accessible en ligne et disponible dans toute la France. Dans la pratique, elle donne la possibilité aux aînés d'être mis en lien avec des jeunes de confiance, étudiants et jeunes actifs, en
recherche de logement. Ce service, entièrement gratuit pour les ainés, leur permet de bénéficier d'un complément de revenus ainsi que d'une présence bienveillante au quotidien, et offre aux jeunes un logement décent à un prix abordable.
 
Pour cohabiter, rien de plus simple : l'aîné se rend sur le site et définit librement ses conditions d’accueil : le type de service, le loyer éventuel (plafonné à un montant modique) ou la présence minimale du jeune. Il reçoit par la suite des demandes détaillées et vérifiées de jeunes de confiance et peut choisir d'effectuer une rencontre à son domicile ou ailleurs.
 
Le concept n’est pas nouveau, loin de là, cela fait plus d’une quinzaine d’années que cela existe. Il avait démarré à l’origine à Barcelone en Espagne avant de s’étendre sur la France avec toujours la même problématique depuis longtemps : les étudiants sont partants pour cette cohabitation, mais les différentes structures qui gèrent ces binômes ont du mal à trouver des seniors…