Sommaire
Article publié le 12/11/2019 à 01:00 | Lu 1974 fois

Hiver : des dangers du monoxyde de carbone

Ca y est, l’hiver s'installe... Rien d’étonnant pour un mois de novembre… Mais comme chaque année, il convient de rester vigilant face aux problèmes générés par les émanations de monoxyde de carbone qui causent près d’une centaine de décès en France par an ! Détails.


Hiver : des dangers du monoxyde de carbone
Rappelons que le monoxyde de carbone est un gaz totalement inodore, invisible et non irritant, mais extrêmement toxique. Les intoxications les moins graves provoquent des symptômes non spécifiques comme des maux de têtes, des nausées ou des vertiges, voire un évanouissement. Dans ses formes les plus graves, cette intoxication peut être lourde de conséquences : elle peut conduire à une hospitalisation, laisser des séquelles à vie, voire être mortelle. 
  
Chaque année, ce gaz toxique est responsable d'une centaine de décès en France. Le ministère des Solidarités et de la Santé fait le point sur les risques d'intoxication.
 
Des appareils de chauffage mal entretenus et une mauvaise aération des locaux peuvent provoquer ce type d'intoxication. La présence de ce gaz résulte en effet d'une combustion incomplète, et ce quel que soit le combustible utilisé (gaz naturel, bois, charbon, fuel, butane, propane, essence ou pétrole...) pour la production de chaleur ou de lumière.

En cas d’intoxication, 4 réflexes : ouvrir immédiatement les fenêtres et les portes du logement. Arrêter les appareils de chauffage et de cuisson. Sortir à l’air libre. Appeler les secours et ne pas rentrer dans le logement avant leur arrivée.
 
Ces intoxications surviennent généralement en présence de défauts d'aération du local doublés d’installations de production de chauffage et d'eau chaude présentant un défaut d'installation ou mal entretenues, notamment au niveau des conduits d'évacuation…

Par ailleurs, un quart des intoxications est due à un appareil non raccordé : utilisation prolongée d'un chauffage mobile d'appoint ou fonctionnement dans un espace clos d'un groupe électrogène ou d'un brasero/barbecue. Si les intoxications surviennent principalement à domicile, la plus grande vigilance s’impose également dans les lieux collectifs comme les écoles ou les lieux de culte. 

Pour éviter ces accidents, Respectez les recommandations suivantes

Obligatoire
 
- Avant l'hiver, faites impérativement entretenir vos appareils de chauffage et de production d'eau chaude à combustion par un professionnel qualifié ;
 
- Faites ramoner les conduits d'évacuation des fumées par un professionnel qualifié ;
 
Mais aussi :
 
- Ne vous chauffez jamais avec des appareils non destinés à cet usage (réchauds de camping, fours, brasero, barbecues, cuisinières, etc.) ;
 
- N'utilisez sous aucun prétexte un groupe électrogène dans un lieu fermé (maison, cave, garage...) : ils doivent impérativement être placés à l'extérieur des bâtiments ;
 
- N'utilisez jamais de façon prolongée un chauffage d'appoint à combustion ;
 
- Aérez quotidiennement votre habitation et n'obstruez jamais les grilles de ventilation, même par temps froid.
 
Pour d’autres informations sur les intoxications au monoxyde de carbone : www.prevention-maison.fr






Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 5 Décembre 2019 - 01:00 Co'coon : du nouveau dans la coloc'seniors