Sommaire
Article publié le 25/06/2019 à 04:57 | Lu 503 fois

Hautes-Pyrénées : la maison de retraite médicalisée le Foyer du Petit Jer fête ses 20 ans

Aujourd’hui, l’établissement est géré par la fondation Partage et vie et peut accueillir 58 personnes en hébergement permanent et deux en hébergement temporaire. Un lien fort demeure avec la communauté religieuse qui dispose d’une unité de vie indépendante, intégrée à l’établissement. Elle participe activement à la vie du Foyer du Petit Jer (animations, participation au conseil de la vie sociale, au conseil d’orientation…)


En effet, à l’origine, l’établissement était géré par les Sœurs de l’Eucharistie et avait vocation à accueillir des institutrices de toute la France pour des retraites, des pèlerinages ou des vacances. Toutefois, en 1998, l’établissement est transformé en maison d’accueil pour personnes âgées dépendantes afin de répondre aux besoins croissants de prise en charge sur le territoire.
 
Situé dans un quartier résidentiel, à proximité des commerces et des lieux de pèlerinage, Le Foyer du Petit Jer jouit d’un environnement dynamique et animé. Les espaces de vie ont été conçus pour permettre aux résidents de bénéficier d’un cadre chaleureux et convivial dans lequel ils peuvent se sentir chez eux et accueillir leurs proches aussi souvent qu’ils le souhaitent. Un grand jardin est à disposition pour profiter des beaux jours.
 
L’établissement dispose de deux places en hébergement temporaire qui permettent des accueils d’urgence, de pallier les absences momentanées des aidants familiaux, de préparer le retour à domicile d’une personne suite à un séjour hospitalier, de rompre l’isolement et retrouver une vie sociale, ou de faire un premier essai de vie en collectivité avant l’installation définitive dans la résidence.
 
Tous les résidents bénéficient d’une prise en charge personnalisée à travers la mise en œuvre d’un projet de vie qui tient compte de leurs besoins, de leurs envies et de leurs possibilités.
 
Un programme d’animations quotidien est organisé par une animatrice : ces activités ont vocation à apporter détente et plaisir, à faire découvrir de nouveaux centres d’intérêt, à maintenir les liens sociaux, à préserver l’autonomie physique et psychique. Des bénévoles interviennent régulièrement dans l’établissement.
 
Ouvert sur l’extérieur, l’établissement mène aussi des projets avec la municipalité, les associations locales, les autres EHPAD de la ville, les écoles : par exemple le projet intergénérationnel (très tendance) « Résidence artistique ». L’idée ? Des résidents sont invités à enregistrer leurs récits de vie qui ont été diffusés lors d’un spectacle public tandis que d’autres ont été volontaires pour monter sur scène.
 
Un partenariat est également développé avec l’école de musique « Note à Note » d’Argelès-Gazost. Une salle est mise à disposition pour les cours de musique ; des ateliers de chant, de travail rythmique et des concerts sont proposés aux résidents.