Grippe : de l'importance de se faire vacciner dès 65 ans

A partir de 65 ans, et même chez les personnes en bonne santé, le corps se défend moins bien contre le virus de la grippe. Il s’avère donc important de prendre le réflexe de se faire vacciner chaque année, et ce dès 65 ans, car les épidémies de grippe sont imprévisibles en termes de durée, d’intensité et de sévérité, avec des conséquences pouvant être graves, et qui ne concernent pas seulement le grand âge.





La vaccination contre la grippe reste le moyen le plus sûr pour éviter les formes graves chez les personnes de 65 ans et plus. Pour rappel, l’hiver dernier, le taux de couverture vaccinale dans cette population a atteint 56% en 2021 (versus 59,9% en 2020), un chiffre en baisse donc ! Ce, malgré les campagnes de communication...
 
Même si ce taux est supérieur à celui de 2019 qui était de 52%, cette couverture vaccinale (légèrement supérieure à la moitié) reste encore insuffisante au regard des recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé qui fixe un objectif de 75%. On est encore loin des trois-quarts recommandés…
 
Si les 65 ans et plus sont convaincus de l’intérêt de recevoir le vaccin chaque année (85% en 2022 contre 78% en 2021), ils sont cependant 34% en 2022 à penser à tort que la grippe est dangereuse seulement pour les personnes très âgées, contre 26% l’année précédente.
 
Autre idée fausse qui gagne du terrain, le vaccin contre la grippe pourrait donner lui-même cette infection virale. La moitié des 65 ans et plus le pense aujourd’hui, alors qu’ils n’étaient que 42% en 2021.
 
Il convient de souligner que le vaccin antigrippal est fabriqué à partir de virus inactivés dans le but de stimuler la réponse immunitaire de l’organisme, ce qui peut entraîner parfois quelques brefs symptômes provoqués par la fabrication d’anticorps contre la maladie, mais dans ce cas, il ne s’agit pas de la grippe !
 
De plus, il faut attendre deux semaines pour être protégé par le vaccin, ce qui n’exclut pas d’attraper le virus pendant ce laps de temps. C’est pourquoi il est essentiel de se faire vacciner dès le début de la campagne de vaccination, sans attendre la survenue des premiers cas de grippe.
 
« Concernant la sécurité et l’innocuité des vaccins contre la grippe, toutes les données montrent qu’il est bien toléré par l’organisme » assure encore l’Assurance maladie dans ce récent communiqué.
 
Cette année, ce sont 12 millions de personnes de 65 ans et plus qui sont invitées à se faire vacciner pendant la campagne de vaccination. Le vaccin leur est prioritairement destiné pendant les 4 premières semaines de la campagne (elles peuvent naturellement toujours se faire vacciner après cette période).

Leur vaccin est pris en charge à 100% sur présentation du bon envoyé par l’Assurance Maladie ou remis par un professionnel de santé. 

La vaccination antigrippale à l’heure du Covid-19

Les personnes les plus fragiles, dont font partie les 65 ans et plus, sont à risque de présenter une forme grave de grippe ainsi que de Covid-19. Les autorités de santé recommandent qu’elles se fassent vacciner contre ces deux virus pour être doublement protégées. Aucun délai n’est à respecter entre les deux vaccinations ; elles peuvent être réalisées au cours d’une même séance.
 

Article publié le 19/10/2022 à 03:18 | Lu 828 fois